#showrooming : 4$ la visite de mon magasin sans achat ... c'est la réponse de petits commerçants Australiens excédés.

Publié le par le-furet-du-retail

044005-brisbane-5-charge-for-browsing-sign.gif

Comme dit mon amie Sophie... qui m'a fait découvrir cette information ''remarquable'' ... c'est le monde à l'envers !!!....

Just for Looking ''tax'' : Faire payer 4 ou 5$ (4€)  pour décourager le showrooming dans leur magasin est le moyen mis en place par certains commerces traditionnels* en Australie vous sortez de chez eux en ayant été conseillé mais sans acheter . 

*commerces indépendants alimentation spécialisée du food ‘’bio’’ et ‘’sans gluten’’, des magasins d’habilllement de chaussure… et vraisemblement de ‘’produits bruns’’ électroniques…

 C’est donc une nouvelle arme ‘’anti showrooming’’ dans la panoplie des outils existantsvoir mon post  ) que teste certaines boutiques indépendantes de ce pays très traditionnel et protecteur en général.


''Marre de conseiller et de ne pas être payé ! Un commerce n'est pas une entreprise charitable !''

«J'en ai mal au ventre de voir les gens rentrer (60 par semaine) de passer des heures à donner des conseils et sortir sans payer'' nous dit Georgina. Je ne suis pas là pour distribuer un service de charité pour Coles et Woolworths dont le but et de faire plus d'argent. »

000_par7434320_0.jpg

Et il ne semble pas que cela ne soit qu’une question de prix ‘’affichés’’ plus chers, ces commerçants plein de bons sens ont bien entendu mis en place soit des réductions, soit des baisses de prix, soit des services spécifique ‘’brick and mortar’’ pour lutter contre les pure players. Mails ils avouent que c’est plus une question de perception du prix’’ lié au commerce que le prix lui-même.

J’ai effectivement vu une étude récente qui prouvaient qu’avant même de rentrer dansun magasin d’électronique, les shoppers ont déjà en tête qu’Amazon (ou C-Discount en France) sera meilleur en prix et en service avant même d’avoir pris connaissance de ce que propose le magasin dans lequel ils rentent et vont majoritairemente encore acheter. Mais ils y vont quand même.Un problème de ''biais cognitif'' complexe.

 

M. Zimmerman commerçant Australien partiquant la taxe ''just looking'' affirme être hyper compétitif, et que les ''petits magasins'' devraient mettre l'accent sur ce qu'ils offrent et se concentrer sur la fourniture d'un service client exceptionnel.

Et Goergina de nous dire (in french in the texte ;°)) ''Je peux voir tout de suite de cette manière qui sont les ''rats'' qui vont venir ici et prendre mon cerveau et disparaitre". Tout un programme.


Une très mauvaise réponse au showrooming ...  mais à la mesure du sentiment de panique des petits commerces face au e-commerce. Cela rappelle les années 70 ou le commerce de centre ville voyait sa perte avec l'arrivée des grandes surfaces ... et qui a provoqué la loi Royer.

Cela ne peut être qu'une réation épydermique mais compréhensible de la part d'un commerce paniqué mais qui ne trouvera pas par ce biais le moyen de sauver son commerce. En effet cela risque de faire plus ''fuir'' des clients'' que de recréer du chiffre. D'abord parce qu'un client qui ressort sans rien dans les mains ... ca fait partie du commerce, on aime tous chercher et flaner avant de trouver.

Bien sûr, le problème avec l'annonce aux clients du 5 $ "Just Looking" est que vous pouvez chasser de nombreux clients potentiellement payants. « Si je rentre dans un magasin et que l'on me dit que je vais être taxé sur sa simple visite..ma réaction immédiate et de fuir" dit Zimmerman.

En plus en imposant un "Just Looking" frais, les clients ''occasionnels'' en peuvent se faire une première expérience de l'espace... 

url-copie-1.png

 

134% entre 2011 et 2013 de progression pour le showrooming en Australie

Selon l'institut de recherche IDC, en Australie comme ailleurs (sauf qu'ici le petit commerce traditionnel familial y est plus développé) à progressé de 134% entre 2011 et 2013. Pour les novices le showrooming est le faite d’utiliser son smartphone dans un magasin pour compléter sa phase d’information et de transaction dans son cycle d’achat.

Car attention je refute l’idée que le showrooming est le seul fait d’acheter sur place avec son mobile ou ailleurs … Il est aussi et principalement utilisé par le shopper pour conforter sa décision son choix, le rassurer (étude VIBES oct. 2012) ou bêtement à prendre des photos pour faire une liste de cadeau, en mémo, ou ‘’envoyer à sa maman’’ pour savoir si c’est ce qu’elle veut… .  C’est valable notamment dans les grandes enseignes ou le service et la disponibilité est défaillante. ( 59% du showrooming résulte d’une mauvais expérience en magasin…voir mon post http://ick.li/agkWgC)

Ca la difficulté est là : ne pas voir dans un showroomer un ennemi absolu mais un shopper moderne et intelligent qui se renseigne et QUI DOIT ETRE RESPECTE . C'est le nouveau commerce avec sa logique de transversalité à laquelle il va bien falloir qu'il s'adapte...

Par contre dans cette offre transversale, le moindre gap ou ‘’bad expérience’’ (défaut d’accueil, conseil et amabilité vendeurs, rupture de stock, écart prix important … ) alors là oui, effectivement cela se passe au détriment de l’enseigne et le client repart sans payer acheter ou ailleurs dans un magasin qu’il a repéré moins cher ou produits en stock.

 

Voir mes post : *

http://www.over-blog.com/recherche/recherche-blog.php?ref=2653722&query=59%25+du+showrooming link 

http://www.le-furet-du-retail.com/article-les-5-premieres-choses-a-faire-pour-lutter-contre-le-showrooming-dans-votre-magasin-110160523.html link

http://www.le-furet-du-retail.com/article-3-mars-2013-target-et-best-buy-attaquent-amazon-et-le-showrooming-en-frontal-la-guerre-est-declaree-115590102.html  link

 

Publié dans showrooming

Commenter cet article

plombier paris 75015 26/01/2015 16:53

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

stop snoring 13/03/2014 12:51

It is the business which I always think of inheriting. My dad had a retailing store too and it is one of those which makes real sense to inherit. I am going to take it to the whole new level .REsilience counts.

laurane 08/04/2013 12:11

Bonjour tout le monde,

Si vous êtes intéressé par le e-commerce, vous serez surement intéressé par savoir comment le digital peut être un allié du trafic en magasin.

Capgemini Consulting a rédigé un point de vue très intéressant sur le sujet et surtout sur l’analyse du comportement du consommateur vis-à-vis des nouveaux usages digitaux.

Vous devriez jeter un œil à www.click2stores.com.