Showrooming : l'appli Amazon à reconnaissance d'image en réalité augmentée ... aie aie aie ca va faire mal au commerce !

Publié le par le-furet-du-retail


le-furet-du-retail-amazon-flux-3.png

Showrooming acte 3 ... !
Oui je fais des fixettes, j'ai des périodes où je me concentre sur un sujet. Et cette semaine après la FNAC, mon sujet fétiche c'est le showrooming.
Peut être pas par hasard d'aillleurs. 
 
Et là je tombe sur l'évolution de l'appli ''Flow powered by AMAZON" ... disponible aux US sur apple store et Android... et je me dis que cela va être une véritable tuerie si vous me pardonnez l'expression quelque peu triviale, pour le commerce physique dans les 3 années qui viennent.
 
- D'abord parce que cumulant rationalisation du process d'achat en période de crise et possession d'un smartphone, les gens prennent rapidement le réflexe de comparer en magasin depuis leur mobile... classique et presque déjà hors sujet. L'habitude est rentrée notamment chez le shopper pour les achats dits 'impliquants'.
 
- Deuxièmement, quand il compare prix ou produits via le mobile le shopper le fait généralement via Google, et tombent sur des sites ... web de brick & mortar ou de e-commerce. Donc non optimisés pour l'achat en m-ligne. Seul la moitié des sites d'enseignes disposent de sites ''mobiles'' et généralement pas dédiés au m-commerce mais pour la localisation des magasins.
 
Enfin le fait de passer sur Androïd aux US où l'OS est archi leader vs Iphone est caractéristique et va ouvrir d'autres possiblités :
"Je pense que l'application va devenir plus populaire sur Android que sur Iphone" déclare Brennan Hayden, VP East lansing MI. "Si ce type de soft trouve un plus grand marché via Androîd, ce n'est pas la seule motivation. Amazon va y trouver des avantages certains comme la fourniture de données d'utilisateurs importants. Avec Androïd, Amazon va être en mesure d'analyser la composition démographique d'un utilisateur, basé sur les informations données lors de l'achat de l'application. Cela donnera des informations extraordinairement précieuses pour Amazon" conclu Mr Hayden. Whaou.... aux states, ils n'ont pas la CNIL en plus..... ;°)  

 

Donc le risque est déjà bien réel mais encore minimisé en europe.
On trouve un meilleur prix ... ok, on ressort du magasin sans acheter (53% des mobinautes américains reconnaissent être ressortit d'un magasin suite à une infos obtenue via leur mobile voir Le mobile peut faire venir en magasin ... mais il peut aussi en faire repartir. Logique mais inquiétant ! )
 
2012-07-07 16.24.46
  
Mais là .... quand on voit ce qu'on voit .... chez des pionniers comme AMAZON ou e-Bay,  sans complexe sans tabou et qui investissent à vitesse rapide ... ca va devenir très dur très vite.
  
"there is a battle going on between the e-commerce players and the multi channel retailer to win over the  custommer while in the store" says Dans Lowden, VP of Marketing of Digby Austin, TX. Aller chercher le client là où il se décide ...
 
Donc je reprend : ce qui nous attend AMAZON épisode 2 (voir mon 1er article oct 11 : Shopping cross canal : Amazon jette le pavé dans la mare avec une offre promo qui fait trembler le commerce. ).
 
Le leader de Seattle passe à la réalité augmentée et à la reconnaissance directe d'image renvoyant sur son catalogue en ligne. J'en ai rêvé Amazon et Goggles l'ont fait !
Finit le scanning de code barre (toujours dispo néanmoins sur l'appli) c'est la visualisation directe du produit qui déclenche l'information et en 3 D, et vous dit 'buy now'.
Bien entendu, cette appli est très fortement recommandée par AMAZON à ses clients pour aller voir le produit 'dans la vraie vie en magasin' et après de l'acheter en ligne. Et avec la promesse bien souvent de s'aligner sur le prix constaté en magasin voir octroyer 5% (comme en décembre 2011) si on l'achète de suite en ligne. Cela à valu à Target Market de déréférencer Kindle...vexée par les méthodes de Amazon.
"Flow Powered by Amazon" est développée par A9.com ( filiale d'Amazon ) permet aux mobinautes d'obtenir toutes les infos nécessaires en pointant simplement leur téléphones vers les objets qui les intéressent, grâce à la réalité augmentée. En magasin, chez eux, dans la rue...
le-furet-du-retail-amazon-flux-2.png
 
Une fois l'objet reconnu, l'appli affiche son prix, sa disponibilité, des critiques en ligne voire des Bandes annonces et autres contenus multimédias provenant d'Amazon.com pour vous aider à l'acheter en ligne.

le-furet-du-retail-amazon-flux-1.png
 
"C'est le premier pas vers le mariage de la recherche de produits sur internet et de la réalité augmentée", explique Bill Stasior, président de A9.com. "L'association de la réalité augmentée, des affichages superposés et de la reconnaissance d'image facilite la tâche de l'utilisateur cherchant à s'informer sur les objets environnants".
 
Voir la vidéo :
En france on connait ce type d'application type Moodstock, permettant de rendre interactif le papier, prospectus et document commerciaux, mais là il s'agit bien de le faire ... avec le produit physique, en rayon.
 
L'appli peut reconnaître tous types de produits y compris emballés, pour l'instant principalement les produits ''culturels'' de l'enseigne DVD, CD, livres jeux vidéos .... munis d'un code UPC (?).
 
Un exemple : imaginons que c-discount fasse la même chose en France...
Pour ne pas être en reste, le concurrent E-bay s'est payé l'appli de scan Code Barre EAN Red laser et vient de l'intégrer dans son appli e-bay.
le-furet-du-retail-ebay1.jpg le-furet-du-retail-ebay2-.jpg
 
Lors du colloque e-bay (oct. 2011), le PDG John Donahoe a révélé que e-bay travaillait également sur un projet de technologie mobile de reconnaissance d'image qui devrait être dispo rapidement.
 
Pionnier mais non relié à un site e-commerce, l'appli goggles emploie elle aussi la reconnaissances d'image permettant au mobinautes de faire des recherches sur mobile.
Avec une fonction supplémentaire qui sera un ''glisser déposer" d'une image depuis google image... et vous pourrez acheter l'objet correspondant, google vous envoyant sur le/s  site/s le référençant.
 
 
C'est technologiquement fabuleux mais 'commercement''- parlant ca va être un vrai problème pour le commerce physique. Pour l'instant il essaye de gagner avec ça :
 
2012-06-19-18.53.29.jpg
  
Je ne crains pas pour l'existence du magasin physique ... on en aura toujours besoin, ne serait ce que pour voir et toucher. Il lui reste encore ça. Mais on peut continuer à avoir des craintes pour son modèle économique mis à mal par ces parasitages successifs, e-commerce, m-commerce et maintenant showrooming.
Dans les 3 phases fondamentales du commerce : Information / Emotion / Transaction.... (hello Jean François ... ;°) ) la transaction ne va plus être l'apanage que du seul magasin.
  
Aux enseignes d'investir très très rapidement dans ce type d'outil pour pouvoir contrer ce phénomène dans leurs propres magasins. Voir la réaction de Best buy qui à déclaré le showrooming ennemi N°1 de son commerce lors de sa dernière réunion avec ses investisseurs.
Il va falloir anticiper sérieusement. Car même si l'on est sûr de son modèle on / off comme Darty ou FNAC, il va falloir investir très très rapidement sur des sites mobile de m-commerce hyper performant.
 
Et tant qu'à faire d'avoir un train de retard, autant passer directement à la case suivante... moi je serai Boulanger Darty ou FNAC, je passerai directement a cette étape là avant que C-discount ou Mr Good-deal ne le fasse.
Mais ce n'est que mon avis personnel.

Publié dans showrooming

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

réparer iphone 4 24/06/2014 05:23

Merci très beaucoup pour ce post. Sympa.

http://www.greof78.fr 20/06/2014 02:45

On en veut davantage avec autant d\'humour. Merci.

christelle 07/09/2012 13:37

Plus que la technologie, je pense que c'est l'usage qui compte. Même si l'application mobile Ebay Now n'intègre pas la réalité augmentée, elle repose néanmoins sur une promesse attractive : la
livraison le même jour. En conséquence, le m-commerce ne peut se développer sans un réseau de distribution. Contrairement à la promotion polémique d'Amazon, Ebay a réalisé une véritable stratégie
SOLOMO en partenariat avec les commerces de proximité / locaux. Enfin, la solution de paiement mobile est sans conteste la clés de réussite du m-commerce

Mickael - Improveeze/Connected Store 17/07/2012 14:56

Tout à fait d'accord sur le fait qu'il est difficilement concevable de penser à interdire ou bloquer totalement l'usage du mobile en magasin. Le mobile possède d'ailleurs de formidables atouts que
ne pourront jamais offrir les écrans connectés en magasins. Ils sont de ce fait très complémentaires ! Aussi ce que j'ai voulu expliquer c'est qu'il faut justement se méfier de l'effet pervers des
applications de type Amazon qui pourraient avoir pour effet d'accentuer le sentiment de concurrence entre le web et les magasins physiques... et ainsi crisper toute initiative de rapprochement
entre ces deux mondes. Le magasin connecté doit effectivement être avant tout un moyen intelligent d'éviter au maximum que le mobile et le web devienne un ennemi du point de vente, et faire en
sorte qu'au contraire il soit un puissant allié. Or, pour cela les enseigne doivent comprendre qu'elles ne doivent pas reposer sur une stratégie basée uniquement sur le mobile mais proposer
également ses propres écrans connectés en magasin pour guider et accompagner au maximum les consommateurs dans leur parcourt d'achat. Peut-être bien que le magasin deviendra uniquement un showroom
comme le dit la récente étude de Capgemini, et ce n'est peut-être pas forcément une mauvaise chose... à condition bien sûr de faire en sorte que cela ne profite pas uniquement aux pures players ou
autres enseignes qui n'investissent pas autant dans leur présence physique.

François VERRON 17/07/2012 14:29

Je ne crois pas que le magasin connecté doit être hermétique comme une coquille digitale dédiée à la marque. Le shopper aura vite fait de sortir dehors comme quand il veut griller une cigarette ;)
: il fera sa recherche sur le trottoir et boudera au prochain passage cette "censure" qui le prive d une partie de son pouvoir...au magasin connecté de savoir réagir face à cette menace, en s
appuyant sur le vendeur, en s appuyant aussi sur sa capacité à s aligner sur les prix...ou en proposant d autres formes de récompenses ?

le-furet-du-retail 05/11/2012 15:42



Nlous sommes bien d'accord. Mon conseil (et ceux des distributeurs qui commencent à tirer les premiers enseignements aux US du showrooming) est de respecter un client qui utilise sont téléphone
dans son magasin et même d'en créer un vrai sujet de discussion. Si l'enseigne est elle même équipée il n'y a aucun problème. A fortiori on commence à voir que le téléphone est plus un élément de
réassurance plus que de transaction. Merci pour votre fidélité.