Parcours d'achat digitalisé : billet contre le #showrooming ... et pourquoi le brick & mortar n'offre t'il pas des tablettes à ses clients avant que #Amazon ne le fasse ????

Publié le par le-furet-du-retail

 

119509

Dans le formidable combat ON / OFF qui doit absolument trouver une issue tant la frontière entre les deux devient ténue, les acteurs doivent consommer leur ''mariage forcé'  prochainement tant la pression du shopper ''connecté'' devient forte.

Et tout centrer sur le ''device mobile'' est LA solution, sachant que le ''m- '' est composé du smartphone ET de la tablette par rapport au ''e-'' qui ne représente que les ordinateurs desk top et PC portables.    

Pourquoi ? Parcequ'il est innéluctable que la montée en puissance de la '' addict mobile shopping attitud'' (c'est joli ... pure invention de mon modeste esprit, mais on n'en est pas loin) fait le lien entre le ON et le OFF. La boucle est bouclé dans le parcours shopper.

 

Si je pousse ma réflexion. 

 

Premièrement :

Le smartphone est la terreur des distributeurs. C'est une erreur : le showrooming est considéré comme un cauchemard. Mais personnellement et au vu des évolutions du showrooming aux US, je pense qu'il s'agit juste d'un gros mal de tête .. ou plutot une migraine ... inévitable et à intégrer. Anticiper et intégrer plutôt que subir.

Dépassons le débat du showrooming, c'est simplement maintenant le nouveau ''mode d'usage'' du magasin et du shopping qui est en train de s'installer. Technologiquement il n'y a plus de rupture ... dans le parcours d'achat ''suivi du panier'' c'est moins certain.

 

Demain il sera votre allié. Pourquoi ?  

Les premiers résultats d'études sur ce phénomène récent (lancé par Amazon il y a un an officiellement avec son appli offrant 5% sur un achat réalisé en magasin sur le site mobile Amazon.. (voir sur mon blog mon post Shopping cross canal : Amazon jette le pavé dans la mare avec une offre promo qui fait trembler le commerce.  ) laissent apparaître que la première motivation de ce réflexe, est avant tout de se réassurer et se conforter dans son choix (attention comparer n'est pas acheter !). Pour 48% des clients le pratiquant c'est la raison principale... et 29% finissent par acheter sur le site même du magasin où il se trouve selon, le Vibes survey ! 

Sources études researchnow pour Vibes Sept 12, et dont le chairman indique : 

''the research demonstrates an evolution in retailer and mobile marketing understanding of showrooming. It may not be a bad think for retailer at all. I think it's a good thing, but only for retailer that embrace it. There should be less focus on whether showrooming is good or bad. It a reality''. 

Pour vibes survey enfin , seul 6% des showrommers abandonnent un achat dans le magasin pour acheter en ligne dans une enseigne concurrente.

lutte amazon

 

Par contre, les distributeurs qui en ont peur, ou minimisent ou pensent qu'ils passeront à côté auront juste mal un peu plus longtemps que les autres. Il va juste falloir s'adapter, les leaders US ont déjà des résultats probants ...

Et cela fait écho à l'édito de Yves Puget Directeur de Rédaction de notre excellent magazine et référence professionnelle LSA ( 22 / 11 ). Avec lui je suis d'accord sur le renforcement des services, du magasin ''émotion'' et une relation forte au point de vente via les vendeurs pour contrer ce phénomène... Et d'autre part, pour nuancer ce terme qui effectivement fait ''frémir'' les distributeurs, on ne peut pas tout mettre dans le mot showrooming. C'est un terme générique sur l'utilisation du smartphone dans le magasin au sens global 'usage' et non pas uniquement ''achat transformé''.

Le phénomène est nouveau mais on ne va pas pouvoir tout mettre sous ce terme. Et la peur réside justement dans le fait que dans l'esprit de beaucoup : showrooming = achat en ligne depuis le magasin. Il faut modérer : on parle d'usage du mobile en magasin.

Pourquoi ca marche ? Parceque le ''mobile showrooming'' est à la croisée des deux premières phases d'un cycle d'achat : L'information ( force du canal web) et l'Emotion (force du canal magasin) ...Et la dernière phase : la transaction n'est  pas certaine. Et quand bien même c'est donc pour 29% des showroomers pour acheter sur le site même de l'enseigne où il se trouve.

Comme tous je crains Amazon qui incite au showrooming, mais son évangélisation ne se transforme pas souvent en sa faveur (dans le cas de commande ''depuis un magasin'' je précise). Car acheter sur Amazon représente aussi pas mal d'inconvénients au delà du prix où ils excellent. 

 

le-furet-du-retail- Infographie SHOROOMING

 

C'est pour cela que Target US anticipe et dispose des ilots de QR code scanning en allée centrale dans ses magasins voir mon post  Comment Target se prépare pour contrer le showrooming dans ses magasins pour protéger les ventes de fin d'année. du 3 octobre. L'argument : ne faites plus la queue : commandez le avec votre smartphone et on vous le livre.

 

le-furet-du-retail-target-2

 

Le smartphone qui n'est finalement qu'une ''petite tablette'' ( tous les formats s'agrandissent GalaxyS3, Note, Iphone5..° s'avère comme l'allié du shopping et des courses de la RA du foyer (Responsable d'achat) en mode nomadisme. Et les tablettes réduisent leur format : ipad mini, kindle, kobo....

 

NB 1 : Il ne faut jamais généraliser ses propres expériences, mais lorsque ma femme s'est équipée d'un smartphone (tardivement il y a 10 mois) et étant une adepte du Drive, les 2 premières appli qu'elle a chargées furent celles de la RATP et .... d'Auchan drive.

 

amazon showrooming

 

Deuxièmement : 

On compte déjà environ 5M de tablettes en France (dont 3M vendues seulement sur 2012) et on commence à le voir, la tablette s'avère être l'outil ''devices mobiles'' privilégiée pour l'achat en ligne depuis le foyer. Cela explique la croissance du m-commerce dans les chiffres par rapport au e-commerce. Et devrait faire réfléchir les septiques du m-commerce. 

Déjà 10% du trafic internet en France est généré par les tablettes pour un rapport de taux de pénétration PC / Tablettes largement en sa défaveur (5 000 000 de tablettes dont plus de 80% de Apple - source GFK - pour environ 80 000 000 de d'ordinateurs au foyers - source Insee).

 

NB 2 : ma femme suite ..... cet après midi elle vient de faire depuis MA tablette Samsung Galaxy II ... suite logique. Mais c'est toujours moi l'homme qui vais me coltiner d'aller chercher les colis... lol. Exemple même que le réflexe est pris elle adopte le device adapté à sa situation : bureau smartphone, maison tablette.

 

Enfin la baisse des couts des tablettes est réelle et on commence à voir que le futur de la tablette ne sera pas seulement une par personne au foyer mais une par Usage. Donc par exemple : une tablette réservée aux ''courses'' et située dans la cuisine..... en plus cela existe déjà.. il n'y a plus qu'a faire le lien avec le site drive ou le site e-commerce de l'enseigne.

 

000000003898.jpg

 

La tablette moins chère à offrir qu'un Loyalty program auquel les shoppers ne croient plus.


Offrir une tablette pour boucler le boucle du commerce connecté à ses clients les plus fidèles... L'idée paraît folle et purement une réflexion personnelle, mais à y réflechir elle n'est pas si illusoire ... La tablette voir le couplage tablette foyer / site mobile smartphone sera gagnant, et fidélisera en facilitant le process d 'achat' et en offrant des services préloadés.

 

D'abord : tout est une question de panier moyen annuel et de cout de recrutement par rapport au mode classique de fidélisation, et l'investissement avec la baisse des couts des tablettes n'est pas si irréaliste.

 

Les acteurs du brick & mortar devraient se depêcher d'y penser car là aussi les surprises peuvent arriver des leaders pure players du e-commerce. Car qui est ce qui va faire baisser les couts des tablettes et tirer le marché vers le bas.... ? où qui va trouver un modèle économique à une tablette dédiée au commerce ... ? Réponse :  AMAZON. 

 

Jeff Bezos visionnaire par excellence et dont l'ambition depuis 2001 est de devenir le plus grand magasin du monde....y songe depuis toujours. Si c'est lui qui dote vos foyers ... il y a du soucis à se faire pour le commerce traditionnel, et pire que le showrooming.

 

Petit historique : 

En Oct. 2009, J. Walkenbach blogueur calcule via graphique que la baisse des cout de Kindle amenait à la gratuité de la tablette fin 2011. Interpellé, Jeff Bezos répond ironiquement : 'ah vous avez remarqué? ... sourire.

En janvier 2010 , M. Arrington Site Techcrunch propose un modèle éco basé sur l'incoportation de publicité, qui rend cette équation encore plus réaliste.

Amazon venait en pus de lancer une opération d'envergure qui proposait à ses clients ''achetez une tablette Kindle 139€. Si vous n'êtes pas satisfait Amazon vous rembourse et vous gardez l'appareil... !''. Arrington pense qu'il sagissait là d'un test grandeur nature pour caluler les conséquences d'un Kindle gratuit pour ses clients Premium, idée fixe de Jeff Bezos. Ceux ci payant 79 $ par an (49 € en france) pour avoir une livraison ''un jour ouvré'' voir plus s'il veulent avoir la livraison le jour même... Les bouts se rejoignent.

 

Je le soupconne même d'y avoir songé dès la création de son produit phare Kindle Fire arrvié dans els magasin en tant que ''liseuse'' mais désormais rivales des tablettes classique. La bête noire des distributeurs ''brick'' , au point que ceux ci le déréférence à grand vitesse.. il n'y a qu'en france que DARTY ouvre grand les portes de ses 218 magasins à son plus grand concurrent.... Kindle Amazon. (voir Partenariat Darty Amazon.... aujourd'hui les Kindle Amazon pour Noêl. Quelle scénario entre ces 2 leaders pour demain ?) . On se demande pourquoi ??? 

 

darty-logo

 

Alors qu'est ce qu'on attend pour tester :


Auchan proposerait à ma femme une tablette pré loadée Auchan Drive pour sa cuisine avec des services embarqués dédiés ... Je crois qu'elle dirait oui, même en payant une partie de cette tablette. A méditer.

Je demanderai des droits d'auteurs à celui qui lance cette idée... ou je l'accompagnerai avec shopperMind, la société que je dirige au sein du groupe Altavia, à le mettre en place.

Il faut sauter le pas messieurs les distributeurs.

A méditer

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans cross channel analysis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

http://www.greof78.fr 20/06/2014 02:53

Merci beaucoup pour cet extrait de littérature. Merci.