Pixmania ferme ? C'est dur mais logique. Faire des magasins c'est un métier !

Publié le par le-furet-du-retail

2012-06-15-17.24.32.jpg

Je ne me réjouis pas de la fermeture des magasins Pixmania. Et c'est une terrible nouvelle qui est tombée aujourd'hui : 150 employés à la rue, et Dixon qui retire son enseigne de 12 pays sur 26 où elle était présente. Ce n'est jamais une bonne nouvelle de voir un repli, surtout quand il y a tant d'emplois à la clé ....

Car finalement ce n'est qu'un repli stratégique pour privilégier ce qu'elle sait faire - des market place on line - mais qui me paraît normal et issu d'une erreur stratégique ! Que venait faire dans cette galère cette ''success story'' ... cette enseigne phare de la vente en ligne PIXMANIA. Je suis dur mais je ne crois pas au ''copié collé'' par un pure player du on line dont le métier est la vente en ligne ... et qui du jour au lendemain réussirait dans ce nouveau monde (pour lui ) le commerce ''physique''. Est l'inverse sera vrai aussi. Et depuis quelque temps je reprends espoir sur les ''brick and mortar'' car la bataille se livrera bien sur le ''dernier mètre'. Le plus dur.

Et tout cela est finalement logique voire rassurant.

On ne s'improvise pas sur le terrain de l'autre sauf en réinventant !

Ma théorie est simple :

- les pure players sont rois du on line...

- les brick & mortar sont rois du off line...

Mais quelle expérience et légitimité ont ils chacun sur le terrain de l'autre ... à part avoir la nécessité d'avoir une offre cross qui est devenu la référence ? Oui il va falloir tout réapprendre (donc investir du temps et de l'argent.... alors que les pure players ne sont toujours pas rentables - vs les ratio de résultats exigés dans la vraie vie ... la logique des investisseurs laisse parfois rêveur... ) mais surtout réinventer un complément de commerce  à son canal ''historique''  pour boucler la boucle d'un nouveau commerce global et multi access ?

Certes les chemins arrivent maintenant à un croisement après 15 années d'internet. Et chacun est arrivé à une fin de cycle et obligé d'offrir au ''shopper connecté'' une expérience globale. Il faut donc à chacun mettre un pied dans le monde de l'autre ...

Car copier  ne suffira pas et ce n'est pas si simple de réussir en terrain inconnu ... chacun doit donc réinventer son complément dans l'autre monde ... et ne pas chercher à copier le modèle de son concurrent et penser régner en maître à la fois sur le on et le off. 

 

IMAG1830.jpg

 

Seul Apple l'a compris : les Apple store ne sont pas des magasins, mais avant tout des outils de la relation client. Et ''vendre'' dans le réseau Apple n'est pas la finalité en soi. (voir mon post sur le book de formation des conseillers genius http://www.le-furet-du-retail.com/article-les-secrets-de-formation-a-la-vente-des-conseillers-genius-des-apple-store-reveles-par-gizmodo-com-109548362.html ) Même si leur ratio de CA est 17 fois supérieur au ''pouce carré'' aux GSS américaines classiques.

Amazon sait vendre en ligne, avoir une logistique implacable, et installer une relation client sans égal... c'est son succès, et la longueur d'avance qu'il a pris est suffisamment confortable pour qu'il remplisse cet objectif : être le plus grand magasin du monde ... et pas le plus grand réseau de magasins du monde !

Boulanger, Darty, Fnac, Carrefour, Zara, Unicqlo, Sephora  savent faire des magasins, cela ne s'improvise pas et c'est un métier. Ils vont apprendre à vendre en ligne ... mais surtout offrir par le web un complément d'offre dans un ''customer journey'' connecté et totalement digitalisé.

 

Donc il ne suffit pas de mettre des bornes dans un magasin pour devenir le roi du cross canal et inversement.

Autre ex. :Quand Bonobos à décider de se lancer dans le réseau ''physique'' après 10 année de vente en ligne ( ligne de vêtements masculins ) ... il réinvente un point de vente à l'image de son site Les GUIDESHOP : prise de rendez vous individuel , coach personnel, achat dans la boutique mais livraison à domicile sous 48 heures ...

 

bonobos2.png

 

Alors oui, Pixmania doit se replier sur son métier de base... c'est dommage mais faire une comparaison avec Virgin, Surcouf ou à dire ''à qui le prochain'' comme le font déjà les médias de mauvais augure n'est pas honnête. 

 

Je peux paraître prétentieux, mais je ne crois pas par ex. à l'ouverture de magasins Amazon, mais des ''points Amazon'', eBay teste ses magasins ''éphémères'' avec QRScanning, ouverts uniquement durant les fêtes de fin d'année par ex. à Berlin...

2013-2-2598-500x375.jpg

 

Et les brick & mortar monteront en ligne mais à leur manière et uniquement pour créer le web to store, ou un complément d'expérience cross canal... Boucler la boucle de son canal d'origine.. c'est là où le travail doit être fait.

La l'exemple doit se tourner vers Tesco, Coles et 


Coles.jpg

Car le nouveau commerce sera ''multi access'' mais chaque canal devra avant tout s'appuyer sur son savoir faire et son ''savoir faire'' et ce pour quoi le client le plébiscite. Son cmplément sera à inventer par rapport à son ADN et pas l'ADN de son concurrent.

Et comme disait ma grand mère : ''a chacun son métier et les vaches seront bien gardées''.... lol.

Encore une fois, j'espère et ne veux pas jouer les donneurs de leçon mais tout cela me semble assez logique... il faut réinventer le commerce ''global''.

Publié dans pure player strategy

Commenter cet article

probusiness-cis 18/05/2015 09:23

Advantages of Getting Applied Vehicles available for purchase On the web

http://www.carpediemfrance.fr 20/06/2014 03:00

Merci beaucoup pour ce post. Merci.