Les chiffres étourdissants du e-commerce Chinois et mon analyse.

Publié le par le-furet-du-retail

e-commerce-chine--tmall-2.png

 

Pour moi la bataille du e-commerce mondial n’a pas commencé. En effet, tant que les trois monstres dominateurs du e-commerce mondial que sont Amazon Alibaba et Rakuten ne se seront pas réellement affrontés nous n’aurons rien vu. Et les industriels peuvent être soucieux devant des décisions qui vont devenir difficiles à prendre. 


2014, nous rentrons dans la deuxième phase du commerce en ligne, qui après 15 années de balbutiements, à enfin trouvé son modèle. L'ambition est donnée, les investisseurs suivent, et l’on commencent à se douter que la ‘’non rentabilité’’, argument des inquiets de la montée en puissance des cybers commerçants, est une stratégie en soi : oui ils ne gagnent pas d'argent, mais pour les leaders du e-commerce tout réinvestir pour aller le plus vite possible et prendre des positions à tout prix est une stratégie, et le vrai combat arrive maintenant.

 

le-furet-du-retail-e-commerce-chine--tmall-4.png


Depuis quelques semaines, Alibaba annonce ouvertement son intention de détrôner Wallmart de son leadership mondial du commerce BtoC dès 2016. Et en allant l’attaquer sur ses propres terres, notamment en rachetant 206 M$ Shop Runner, le leader de la logistique et de la livraison ‘’one day delivery’’ aux états unis. Contrer doublement Amazon, Wallmart, et accessoirement Google shopping et eBay.

Ce n'est qu'une question de temps Alibaba inéluctablement devrait devenir leader mondial du commerce - oui je dis bien du commerce mondial pas seulement du e-commerce : un leadership qui devrait donc basculer du Offline Walmart CA 469 Md$ / 2012 (Carrefour N°2 mondial ) et stagen voire régresse, au prpofit du Online Alibaba et ses filiales qui annonce une estimation de 490 Md$ en 2016. (Amazon 69 Md$ / 2012) 

Et quand vous pensez qu’Amazon met comme priorité d’exister sur le marché chinois alors qu’il n’y pèse que 3% du marché (ex joyo) face à TMall qui en détient 51,3% / Q1 2013… et qu’Amazon ne peut pas se passer d’aller en Chine, qui représentera d’ici 2016 27% des achats de détails mondial. Il y a encore des batailles à livrer. Même si l'arme Kindle sera un atout.

 

Amazon-joyo-chine-le-furet-du-retail-1.png


Au-delà de la prise de leadership mondial par le e-commerce qui n’existait pas il y a 15 ans… mon inquiétude vient aussi de l’évolution des formats qui gagnent :c’est inéluctable un nouveau modèle de commerce va dominer le monde : les places de marché.


# C’est bien .. ?  car cela donne l’opportunité à des petits de bénéficier de volume garantit par ces géants, de se placer dans un centre commercial virtuel et mondial, d’exister en dehors des frontières, et à des marques de reprendre la main en retrouvant le chemin des foyers de leur clients et ‘’end users’’, de favoriser petit à petit la vente directe, et d’accéder à une palette de services logistiques, programme de fidélisation etc … Bref la désintermédiation, plus de distributeurs juste un logisticien mondial.


# Ce n’est pas bien… ?  car les modèles classiques vont avoir du mal à co-exister voire résister, sans s’ouvrir eux aussi à des modes de distribution débridés, ne leur permettant plus de raisonner sur les même KPI. Le plus gros de leur activité est souvent local, ils vont devoir se battre face à un commerce global mondial, et accessible depuis chez soi.

 

le-furet-du-retail-e-commerce-chine--amazon-tmall-3.png

 

La seule chance que l’on pourra peut être espérer retirer de ces conquêtes du e-commerce mondial et de leur dominations à venir, c’est que les 20% du marché volume qui restera ‘’aux autres’’ …  fera 80% du marché valeur du commerce mondial.

Quoiqu’il en soit le e-commerce restera globalement une grosse niche mais laisseront peu de miettes : de 15 à 30% de PDM selon les marchés, et donc les B&Mortar s’en sortiront (selon Forester, 91% du commerce de détails se fera toujours en faveur des Distributeurs historiques) en rentrant dans le jeu du e-commerce et a condition qu’ils confortent leur business en combinant on et off line : devenir de vrais click and mortar.

 

Pour s’en convaincre ? Les chiffres vertigineux du E-commerce chinois.

Des archi leader :

#1 / Alibaba et son modèle 100% place de marché, Taobao plate forme CtoC avec 370 000 000 d’utilisateurs enregistrés, Tmall plate forme BtoC 180 000 000 de clients.

#2 / Des systèmes de messageries instantanées dédiées au commerce, c'est-à-dire que vous communiquez directement avec votre vendeur en ligne en un clic et en temps réel :  Ali-wangwang ? 99% de cyberacheteurs chinois y ont recours en dernière phase d’un achat, et 77% disent l’utiliser dans chaque transaction avec Taobao.com. A côté des vignettes produit vendu en ligne sur un site chinois, il y a un petit oiseau (tiens un twit ?) vous cliquez dessus et vous êtes en contact avec le vendeur en temps réel.

#3 / Des applis réseaux sociaux / messageries intantannée mixant privé et offres commerciales comme Wechat... l'appli mobile qui peut prétendre détroner Face book (mais uniquement sur mobile) car la bataille se livrera au travers de ce device. 

 

Confronté à des millions de Cybernautes tous les jours, le e-commerce chinois n’a jamais droit à l’erreur.

Ce qu’il faut aussi intégrer c’est l’incroyable maturité des acteurs du web dans ce pays ‘’digital early adopters’’ … et de la population chinoise qui a intégré à une vitesse vertigineuse ses ‘’outils’’ digitaux. Pour leur modernité et comme pour prouver qu’eux aussi étaient bien rentrés dans le 21ème siècle. 

Et face à une telle masse les acteurs du web chinois ne peuvent pas faire les choses à moitié. En effet, les versions béta de n’importe quel système, applis, ou site de vente en ligne s’adressent tout de suite à des Millions de personnes.

Autre ex : La langue leader du web c’est l’Anglais … hors 99,7% de la population chinoise ne parlent pas cette langue. La langue Française ne représente que 3% des sites en chine mais est utilisés par 60 000 000 de chinois…. Tout est disproportionné.

 


 

# 1 / Le e-commerce et l'internet Chinois :

- 2013 : l’année où la Chine est devenue la première place des ventes en ligne, dépassant les USA désormais N° 2 mondial.

- 1 000 000 000 de Chinois utiliseraient leurs téléphone pour se connecter à internet.

- 242 000 000 de Chinois achètent sur Internet (75 000 000 de plus qu’aux USA).

- 22% font plus de 40 achats en ligne par an.

- 27% la part du revenu disponible des cybernautes chinois habitant dans des villes de première catégorie en Chine est dépensé en ligne.

- 210 Md$ de recettes pour le e-commerce chinois en 2012

- 120 % c’est le taux de croissance annuel moyen de  depuis 2003.

- 177 milliards le nombre d’acte d’achats en ligne en 2012.

- 9 sur 10 paient en utilisant les services de paiement électroniques (mais la moitié paient en cash à la livraison)

- 650 milliards de $ l’estimation du total des ventes en lignes en Chine d’ici 2020

- 42% du marché mondial des produits de grande consommation? C’est la part des ventes du commerce de détail qui se fera sur la zone Asie en 2016, dont 27% en Chine.

- 5 h par jour en semaine le nombre d’heures passées par les jeunes internautes chinois. (18/27 ans)


 mzl.pgejfisq.800x500-75.jpg

le-furet-du-retail-e-commerce-chine--wangwang-5.png

 

# 2 / Les réseaux sociaux pour les chinois : 

- 400 000 000 de Chinois ont déjà utilisés les réseaux sociaux.

- 500 000 000 de Chinois utilisent Wechat

- 63 520 000 ont un profil Facebook*

- 35 000 000 de chinois ont un profil Twitter*.. une misère... ;°) 

*cela s’expliquent par la diaspora chinoise, les chinois qui partent à l’étranger et la présence des Taiwanais et Hong Kongais, qui souvent sont comptabilisés dans ces statistiques

- 44% consultent un réseau social avant de prendre une décision d’achat

 

le-furet-du-retail-e-commerce-chine--tmall-5.png

 

# 3 / Les parts de marché (hors alimentaire chiffres 2012).

- 51,3% pour Tmall  Alibaba groupe en 2013 (place de marché BtoC)

- 17,3% % pour 360 Buy  (place de marché BtoC)

- 3,4% pour Amazon  Joyo (BtoC)

- 3,3% Sunning.com

- 2% Dangdang

- 90,4% pour Taobao Alibaba Group (place de marché Cto C )

- 9% Paipai

- 0,6% Ebay (place de marché Cto C )

 

le-furet-du-retail-e-commerce-chine--amazon-tmall-1.png

 

# 4 / Le groupe ALIBABA

- 1999 année de la fondation de la plateforme de BtoB (son premier métier) Alibaba fondé par Jak Ma

- 700 000 000  de chinois se sont déjà connectés au site TMall.com ( BtoC de Alibaba équivalent Amazon )

- 60 000 000 000 $ estimation de la valeur du groupe Alibaba en vue de son introduction en bourse (les places boursières de Londres ou de New-york se battent).

- 490 000 000 000 $ c’est l’estimation du volume de transactions 2016 annoncé à Reuters par Jonathan Lu, le nouveau PDG PDG du groupe Alibaba, soit la prise du leadership mondial du commerce à Wallmart, actuel leader mondial américain Offline.

- 48 ans l’age de Jack Ma, jusqu’en mai dernier CEO d’Alibaba.

- 200 pays dans lesquels Alibaba est présent en transactions en 2012.

- 6 000 000 de e‐commerçants sur Taobao.com place de marché CtoC.

100 000 000 de capacité d’envois de colis en une semaine par Alibaba.

- 16 milliards de dollars d’investissements pour développer son pôle logistique d’ici à 2020

- 206 000 000 de $ l’investissement qu’Alibaba a réalisé dans la startup américaine ShopRunner, spécialisée dans l’expédition de produits sous deux jours (Wall Street Journal)

- 12 000 collaborateurs Alibaba au siège de Hangzou, 11 M habitants.

- 24 000 collaborateurs Alibaba dans le monde en 2012.

- 1 colis sur 2 acheminés en Chine  est un colis Taobao.com (chasse au trésor en Chinois) , plate forme CtoC du groupe (équivalent à e-bay).

- 50 000 le nombre de transaction par minute sur Taobao.

- 7 000€ le prix d’un pas de porte sur la plate forme TMall + 1 à 5% de commission et 0,5% de ‘’prime’’ pour le loyalty program, et 14 jours pour être en ligne.

 

images-copie-1.jpg

Tmall-on-11-11-sales-day

# 5 / Double eleven day : le jour des célibataires chinois (très nombreux en Chine vs politique enfant unique)

C'est le jour où les célibataires bénéficient de promotion extraordinaire... une ruée... 10 M de connexion en une minute.... 

- 3 800 000 000 de $ de CA en 24 heures pour TMall le 11/11/13 ( vs 3,1 Mds de $ en 2012).

- 78 000 000 de colis en 24 heures.

- 10 000 000 de connexions en 1 minute à 0h01 le 11 /11 / 13, jour du double eleven.

 

Source iresearch, China internet network information center, Of com, Toaobao, Alipay, Nielsen, Macquerie Research, We are social Singapore, 2011/ 2012 data / Site Marketing Chine / janvier 28, 2013  / Influencia 21 11 2013  Franck Perrier / @franckperrier, fondateur et directeur général de l’agence digitale IDAOS et de la Digital Academy.

Publié dans pure player strategy

Commenter cet article