La magie du DIGITAL DREAM… par Unibail Rodamco.

Publié le par le-furet-du-retail

Digital Dream-Unibail-Rodamco 2-copie-1

Ce que j’aime dans l’affichage digital, c’est sa capacité à pouvoir se fondre dans nos univers et à venir mettre de la magie dans notre quotidien. Et là avec le concept "Digital dream" Unibail Rodamco aux dimensions gigantesques (250m2 de surface LED / 16 m de haut) l'impression d'élévation et l'effet sont assez extraordinaires.

Par ses dimensions mais aussi par ses formes incurvées, par son côté ‘’multicouches’’ puisque déployé sur deux étages (deux bandeaux de respectivement 63 et 47 mètre de long) , et avec cette immense descente de 16 mètres de haut  créant un trait d’union vertical sur toute la hauteur du centre. Et une scénographie parfaitement coordonnée entre tous ses écrans.

Digital Dream-Unibail-Rodamco 3

Une première en France et dans le plus grand centre commercial européen des 4 temps à la Défense, fort de 46 000 000 de visites annuelles.

Et une aubaine pour son régisseur Clear Chanel, dont la volonté est délibérément de révolutionner le plus vieux média du monde, l’affichage, au travers de ses réseaux d'affichages digitaux déjà très présents dans les zones commerciales, en digitalisant les espaces publicitaires, en les rendant ainsi dynamiques et demain interactifs, et en événementialisant des espaces ''neutres''.

 

digit


Car on a beau décrier l’évolution technologique et son côté immersif dans notre vie quotidienne, je suis assez impressionné par la formidable intégration de ce média digital dans l’architecture commerciale et le milieu urbain. A l’heure où l’on parle sans cesse de ''réenchantement'' le digital  vient subtilement nous faire décoller dans un peu de rêve, de sensationnel et de multi sensoriel.

9952449133_c9aa21c26a_c-copie-2.jpg

 

Et il n’y a plus de mesure dans le digital qualitatif, quand à ses formes, à son gigantisme, à sa maléabilité qui permet cette intégration incurvée.  

Alors certes, nous sommes un peu frustrés nous en France, car contrairement aux pays anglo saxons ou asiatiques où les affichages digitaux peuvent être extérieurs et hors norme - jusqu'à atteindre la taille d’un immeuble cf façade de American Eagles outfitters à Time square  http://www.youtube.com/watch?v=8gU0yxtpyG0&NR=1&feature=endscreen - en effet la législation française interdit l'affichage digital ''extérieur'' au delà d'une certaine taille et c'est bien dommage, même si cela doit être réglementé pour ne pas connaître les excès de certaines villes asiatiques.


Digital-Dream-Unibail-Rodamco-5.jpg

 

 Et pourquoi j’aime ça ?

 - parce l'affichage digital s’adapte à l’environnement en utilisant des surfaces auparavant vierges et statiques. Remontons quelques temps en arrière et souvenons nous des affichages ''statiques'', y compris dans les centres commerciaux, sans parler de l’intrusion des colonnes de ''400x300 ‘’ papier dans nos villes. Le temps de l’affichage dynamique est arrivé. Et c’est tant mieux.


digital-dream-le-furet-du-retail-3.png

 - parce que l’on ne parle plus d’affichage mais de média… digital. Et l’on retrouve une dimension à une création non agressive, jouant sur les sensations que le digital et le mouvement des images peuvent créer.


digital dream le furet du retail 1-copie-2

à voir http://ick.li/rEShGN 

Alors certes il faut que les créatifs d’agence l’intégrent, et l’on a pas encore imaginé toutes les capacités de ce média, y compris son interactivité avec les clients et visiteurs de centre commerciaux.

 

Conçus en exclusivité pour Unibail-Rodamco par movingdesign, studio-conseil en design et communication digitale émotionnelle, ces contenus artistiques et poétiques, associés à la dimension exceptionnelle des écrans, proposent une promenade digitale spectaculaire. A voir absolument.

Commenter cet article