Pour le Boston Consulting Group, la livraison ''le jour même'' par les pure players ne semble pas être un critère déterminant dans la shopping experience ...

Publié le par le-furet-du-retail

url.jpg

Une étude récente du Boston Consulting Group révèle que la livraison aux cyber-clients ''le jour même'' pour concurrencer les ''brick & mortar'' dont l'avantage ultime reste le fait de pouvoir bénéficier de son achat immédiatement (emporté ou livré à domicile aprsè choix en magasin) n'est pas déterminante, ou en tout cas pas le plus gros frein à une ''shopping experience'' positive. Les pure player doivent réfléchir avant d'investir pour essayer de casser ce dernier bastion du commerce physique. Car ''livré gratuit'' ... c'est déjà difficile économiquement, mais ''livré gratuit le jour même''. .. c'est carrément impossible. Il faut donc le répercuter au client ... difficile sauf en service VIP, car le frein est avant tout financier.

La livraison '' le jour même '' par un pure player du e-commerce comme AMAZON semble donc moins déterminante que la livraison gratuite, et la politique prix. ''Moins cher et gratuit'' est préférable à ''livré aujourd'hui payant'' ... Comme tout, c'est avant tout une question de moyens, a fortiori sur le web royaume du "moins cher ... c'est ce que révèle (ou confirme) cette étude BCG c'est avant tout une question de ''niveau de revenu'' du foyer.

url

Sur une base de 1500 foyers américains questionnés* l'étude BCG révèle que seuls 9% des personnes interrogées mettent la livraison ''dans la journée'' comme facteur principal de ''good experience'' déterminante dans leur choix, alors que 74% privilégient la livraison gratuite, et 50% les prix bas... quitte à attendre.

Seuls les ''hauts revenus'' (plus de 150 000 $ ... ) et génération Y (18 / 35 ans) urbains sont sensibles à cet avantage ''livré dans la journée'' : ''tout tout de suite quel que soit le prix à payer '' semblent ils dire, le seuil d'acceptation étant de 10 $. Mais cela restera donc '' à la marge '' et donc pas déterminant sur le global market.

A ces tarifs, la livraison '' le jour même '' générerait entre 425 et 850 millions de $ par an en recettes de livraisons si - comme les données de l'enquête l'estime - jusqu'à 2% des commandes en ligne se révélaient concernées par ce service. Pas de quoi donc payer des entrepots logistiques de proximité sur l'intégralité d'un territoire ... le but sera donc de cibler certaines zones  à hauts revenus plus prometteuses de ROI.

" Les Transporteurs et logisticiens sont naturellement en train de chercher à profiter de l'engouement pour le e-commerce et de proposer une livraison sur le ''dernier mètre'' à moindre cout. Ils cherchent aussi à se prémunir contre les concurrents innovants '', a déclaré Wolfgang Mel, un associé principal au BCG. " Mais ils ont besoin d'être sélectifs dans leur approche et tester avant de s'engager sur des déploiements importants ". 

A suivre. 


Contenu en relation avec

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

how do you get more likes on instagram 04/01/2016 06:39

Thanks for the blog loaded with so many information. Stopping by your blog helped me to get what I was looking for.

free instagram followers bot no surveys 04/01/2016 06:38

Positive site, where did u come up with the information on this posting?I have read a few of the articles on your website now, and I really like your style. Thanks a million and please keep up the effective work.

amazon.com 22/10/2014 08:09

La confusion des temps modernes dans la langue anglaise ce qui concerne le mot biscuit aux États-Unis a été causée par Noah Webster et son point de vue personnel sur l'étymologie du mot.

snore stop 26/05/2014 14:44

There are a lot of innovations going on in the shopping field. It has become really competitive to deal with the delivery system for the cyber customers. It always better to do a study on this topic to get the opinion of the people. thanks for the share.