Avec sa nouvelle Pub, Coca Cola va nous faire regarder le verre à moitié plein : les raisons d'y croire !

Publié le par le-furet-du-retail

coca-cola-Pub-2013-le-furet-du-retail-1.png

Le 26 décembre, Coca Cola va tenter de nous faire voir les choses autrement. Au travers de sa nouvelle campagne publicitaire, la marque mythique va essayer de nous faire voir le ‘’verre à moitié plein’’ et non plus le ''verre à moitié vide'' pour les fêtes de fin d'année.


« Des raisons d’y croire » est une campagne publicitaire qui sera déclinée en télévision et affichage, et bien entendu qui sera largement exploitée sur les réseaux sociaux notamment Facebook et Twitter avec #DRDC. Avec un tel sujet, la marque a des raisons d’espérer un bon buzz, même si cela ne se commande pas. La copy repose aussi sur une bande son apaisante, avec une chorale de jeunes garçons et filles rayonnants chantant sur une musique de circonstance.

 

Nous remonter le moral en positivant ... le leader mondial du soft réussira t'il à inverser la tendance actuelle à la morosité ambiante ? 

Comment ? en mettant face à face des codes et une situation de ''mauvaise nouvelle'', le vol, la dispute, le carton rouge, la violence .... et des milliers de bonnes nouvelles que nous ne voyons plus ou dont on ne parle pas. Car pour la marque il faut réaprendre à détourner nos regards du négativisme car « il y à des millions de raisons de croire en un monde meilleur ».


coca-cola-Pub-2013-le-furet-du-retail-2.png coca-cola-Pub-2013-le-furet-du-retail-3.png

coca-cola-Pub-2013-le-furet-du-retail-4.png coca-cola-Pub-2013-le-furet-du-retail-5.png

coca-cola-Pub-2013-le-furet-du-retail-7-copie-4.png coca-copie-1

 

Il est vrai que - crise oblige - nous ne voyons en ce moment que du négatif, il paraît même que nous Français sommes parmi les plus pessimistes du monde, et il est vrai que les média nous entretiennent dans cette morosité ambiante, en ne nous montrant que les trains qui n’arrivent pas à l’heure et des images pas très réjouissantes …

La raison principale étant que le malheur fait plus vendre que le bonheur (véridique, inculqué dans toutes les bonnes écoles liées aux médias et au journalisme)…


 000045250-copie-1.jpg

 

Ce n'est pas l'avis de Coca cola qui a décidé de prendre les choses en mains. « Coca-Cola est une marque fédératrice, qui, tout au long de son histoire, a su rassembler les peuples, détaille Manuel Berquet-Clignet directeur marketing de Coca-Cola France au magazine LSA. Avec cette nouvelle campagne, nous prenons la parole pour encourager les gens à aller vers un monde meilleur. Dans nos précédentes campagnes, nous cherchions à promouvoir le bonheur, avec celle-ci, nous souhaitons provoquer le bonheur chez les Français".

 

coca-cola-Pub-2013-le-furet-du-retail-8.png

 

Au-delà du message publicitaire, une mission. Est-ce crédible de la part d’une marque ?

Les marques « Totem », c'est-à-dire incontournables et faisant partie de notre inconscient collectif, ont toujours été soucieuses de participer aux débats sociaux voire sociétaux. United colors, Evian soulever des montagnes, le bonheur ça se partage. Et des mots à forte connotation : share, enjoy, happyness, shame ….

Personnellement je place l’acte d’achat au niveau d’un acte social et pense que les marques sont essentielles à la vie en général, car des repères. J’ai été élevé dans la cour d’école de Jacques Séguela (oui je sais il ne vieillit pas très bien… ) et de Philippe Michel RIP.

Et il faut reconnaître que la vie sans marque et sans pub serait bien triste….

 

dans-ta-pub-coca-cola-camapgne-digital-communication-public.png


Certes comme beaucoup de personnes, mon moi ‘’citoyen’’ pense qu’il faut rester prudent quand un acteur ‘’commercial’’ se met à avoir de bonnes intentions, se donne des missions sociétales, et fait de grandes phrases … car il ne faut pas être dupe… Mais je crois à leur honnêteté, et si ce ne sont pas eux qui le font ? alors qui ?

 

000045247_5.jpg

 

Et bien souvent si les marques s’engagent de plus en plus dans des démarches Eco-Friendly-sociéto-responsables … pour faire court … (exemple les Ecocentres CocaCola qui ont créé le débat : voir mon post Coca cola crée ses ''shop'' Ekocenter ... des ‘' magasins full service ’’ avec eau potable gratuite dans les pays en voie de développement !  ) et s’impliquent.

 

Et je fais partie de ceux qui ont la faiblesse de penser que ce n’est pas par simple opportunité ou pour faire du ‘’washing’’, ces marques ont deux réelles raisons d’y aller :


- Parce-qu’elles sont elles même le reflet de la société, des gens qui la font, de leur états d’esprit et de leurs états d’âme… Donc si les marques adoptent des positions impliquantes, avec les mauvais côtés que cela peut engendrer pour elles, ce n’est pas par hasard, mais parce-que cela correspond à de réelles interrogations sociétales, du monde, des ‘’gens’’,  de nous … paradoxaux et multi facettes.


coca-cola_arctic_home_-_habitat_arctique_large.jpg

de la sauvegarde des ours polaires à la distribution gratuite d'eau potable dans les pays où la majorité des populations vit en dessous du seuil de pauvreté (moins de 2$ par jour) ... la marque est là et pas seulement pour vendre.

ekocenter


- Ensuite, la communication change d’ère : nous rentrons dans ''l’ère du client'' et de l'engagement (cf intervention de George Colony, CEO Forrester à LEWEB…) La communication devient conversationnelle, à fortiori sur les générations Y et Z, les millenials ou boomers …

 

La communication de nos parents s’appuyait sur la preuve ou la séduction, quand on ne mettait pas des filles nues pour marquer les esprits… rappelez vous de Myriam ‘’demain j’enlève le bas’’ elle-même reflet d’une facette culturelle de l’époque. Cette période là est révolue, les gens veulent retrouver du sens dans une société où ils perdent la boussole. Les marques peuvent les aider. 

 

- Et enfin lorsqu’il s’agit de marques internationales comme Coca Cola , la globalisation du discours et des comportements montre bien qu'elle abordent des sujet trans-culturels n'ayant plus de barrière. Les causes sont globales, les comportements aussi se globalisent... et ces marques doivent donc élever le discours.

 

A voir donc sur les écrans et affiches à partir du 26 décembre. 

Sources LSA - Sylvie Leboulenger: http://www.lsa-conso.fr/la-nouvelle-pub-de-coca-cola-veut-provoquer-des-emotions-positives,157855

Publié dans FMCG marques

Commenter cet article