#amazon : payer des impots ? collecter des taxes? comme tout le monde ?

Publié le par le-furet-du-retail

2013-04-25T203957Z_1_APAE93O1LEP00_RTROPTP_3_OFRIN-USA-AMAZ.jpg

Et oui, j'ai des périodes avec des enseignes préférées à décortiquer... et vous l'avez remarqué ce printemps (pas beau ... ) c'est Amazon.

Cela ne doit pas leur porter chance puisque Jeff Bezos lui même en personne vient d'annoncer jeudi devant les investisseurs et Wall street devoir 230 Millions d'euros au Fisc Français. Ce qui a fait la une des journaux le lendemain de mon premier post sur les faiblesses possibles d'AMAZON '' #Amazon: ses faiblesses créeront des opportunités. Mon analyse. 

Ce n'était pas voulu mais en tout cas prémonitoire.

Car même si on savait depuis quelques temps le leader américain en délicatesse avec l'administration Française, c'est la 1ère fois qu' Amazon le reconnaissait officiellement, même si l'affaire n'est pas terminée. Le colosse au pied d'argile ploie....

Donc mon deuxième opus ''annoncé'' sur Amazon concerne justement la fin d'un autre privilège dans son pays natif. Pourquoi Amazon et les pure players Américains ont ils finis par admettre que là bas aussi, chez eux, il allait falloir se plier à certaines règles fiscales. Un double jeu de contraintes d'états ... mais également d'impasses nouvelles pour les pure players qui veulent mettre un pied indispensable dans le monde physique.

 

Les jours de ‘’ vente hors taxes'' pour Amazon et les Pure Players aux USA semblent comptés.

Amazon à d’ailleurs dès 2012 commencé à anticiper l’arrêt de cet avantage en devenant volontairement ‘’collecteur’’ de taxes de vente (équivalent notre TVA)  dans plus de 8 états US, allant même jusqu’à payer rétroactivement.

D’abord il faut savoir :

- historiquement seuls les pure players ne collectaient pas les taxes de vente … alors que des ‘’brick & mortar’’ vendant en ligne étaient contraints de les collecter. Par ex Best buy, ou la petite grocery locale qui se mettait à vendre en ligne.

- le système de taxes locales aux USA est extrêmement complexe, le taux variant suivant les états d’une part, mais les villes pouvant également appliquer leur propres taux s’additionnant à la taxe d'état. Par ex pour payer des policiers supplémentaires, ramasser les poubelles.. selon leur bon vouloir … vous suivez ?

- ainsi on peut avoir des taux globaux entre 0% dans certaines zones (ex. états d'Orégon, de Delaware … )  à 9%. Certain gros états comme le Colorado étant à 2,9%

- enfin pour être encore plus simple, la taxe de vente ne s’applique pas sur toutes les catégories de produits… l’épicerie pouvant par ex. être exonérée comme en Californie ou comme l’habillement à New York ... mais les taux peuvent aussi être différents en fonction des catégories produits ….

Un vrai casse tête que j’avais déjà abordé dans mon post :  #Amazon US : les taxes locales lui font perdre des PDM au profit de Best buy ... un espoir pour le brick & mortar?

 

2020216614.jpg


Donc tous ces taux sont un casse tête et il ne doit plus y avoir d'optimisations fiscales possibles entre les états, pour la défense des ''petits'' commerçants. 

 

Jeudi dernier, le Sénat américain a donc voté pour approuver un projet de loi qui pourrait arrêter une fois pour toute ce privilège (the Quill rull) qui avantage depuis 1992 ceux qui fondent leur développement dans el monde virtuel, mais aussi sur une ‘’mauvaise contribution fiscale’’ et pour beaucoup aussi via les paradis fiscaux.

22 Milliards de $ de taxes : c’est le manque à gagner des états estimé par le sénat Américain. Une paille sur fond de crise économique durable.


Autre fait important, c'est que cette loi exigerait que la taxe de vente appliquée soit celle de la destination du produit commandé (le code postal du foyer acheteur) et non du lieu de départ afin de ne pas favoriser le dumping en fonction du lieu d'implantation des entrepots, dans le cadre de cette nouvelle loi.

Par ex en leur permettant de s'implanter dans des zones à fiscalité avantageuse et de jouer l’optimisation fiscale entre états : trop simple de mettre tous ses entrepôts dans l’Oregon seul état US où la taxe de vente est de 0% …

Le but de cette loi est donc d'arrêter de priviligier les ''virtuels'' pour favoriser le ''petit'' commerce local et les enseignes à réseau. 

Et les foyers américains n'acceptent plus d’acheter en ligne avec des taux de taxes de vente différents : je les paie quand je commande à mon petit commerce ''grocery locale'' et pas pour le gros Amazon qui les tuent à petits feu ….

 

le-furet-du-retail-amazon-1-copie-1.jpg


En d'autres termes, les Etats sont fatigués de passer à côté des milliards de dollars que pourraient leur rapporter les ventes en ligne et comptent bien sur Amazon pour les aider…. Alors, pourquoi Amazon ne soutiendrait il pas lui-même cette nouvelle legisilation ?      

Pourquoi pas ! Bien sûr, la période ''free taxe'' qu'Amazon a connu durant les 21 dernières années (date de création 1994) a été essentielle pour son développement mais également pour son modèle économique. 

Mais les temps changent !

Au delà de la crise et donc de la contribution nécessaire de tout le monde, la plupart des Américains sont unis par au moins deux facteurs : être reconnu et considéré socialement … et privilégier une interaction avec d’autres personnes, la rencontre ''physique'' entre personnes et citoyens.

Donc bien entendu le rôle ‘’social’’ des ''courses'' au quotidien et la fréquentation (même par livreurs locaux interposés) contribue beaucoup à cette envie d’interaction.

Et pour faire face aux critiques de relation pratiques mais ''déhumanisées'' …  Amazon a commencé à installer le mode de livraison ‘’one clic delivery’’ dans 10 villes à travers le pays. Livraison le jour même qui signifie d'énormes entrepôts entièrement approvisionnés. Et bien entendu ... s'il y a entrepôts ‘’physique’’ il y a obligation de collecte de taxe de vente comme un brick & mortar local. Et pour négocier les implantations avec les états et le maires ... mieux vaut s'acquitter des taxes, sinon... 

Contraints donc par ses obligation ‘’de dernier mètre’’ de poser des entrepôts physiques et demain des points de collecte … mais également contraints pas les  souhaits des ‘’foyers shoppers’’, Amazon commence à envisager que les jours de son exonération fiscale sont comptées … nouvelle législation ou pas.

Et plutôt que de continuer à se faufiler entre les règles d’exonération, les avocats et les lobbyistes d’Amazon ont choisit de faire ce que l’on attend d’eux... Et en tout cas de peser de tout leur poids pour accompagner cet ‘’encadrement’’, leur but semblant être de trouver  "un cadre fédéral équilibré'' pour la collecte de la taxe de vente de l'Etat."

 

Alors pourquoi est-ce important ?

Tout le monde déteste payer des impôts supplémentaires.

Mais l'économie des pays devenant largement dépendante de la vente en ligne, de la digitalisation de nos sociétés et de la mondialisation du commerce, incitent dorénavant ceux ci à s’attaquer radicalement au problème.

Sans compter l’arrogance de la nouvelle économie, au développement exponentiel et ne se préoccupant pas des ‘’petits problèmes’’ locaux, y compris sociaux. Et sans vergogne ne pas refuser les subventions locales liées à leur implantation physique (comme en France). 

 

Et bien entendu, c'est une opportunité que ne doivent pas laisser passer les Target, Bestbuy et autre Wallmart. D'après Bestbuy, après collecte de taxes de vente et répercution aux clients, l'écart de prix entre Bestbuy et Amazon n'était plus que de 5% dans les états concernés. Et Bestbuy annonce voir ses PDM remonter dans ceux ci, par une offre de service plus adaptée.

 

Alors certes il va falloir pour les américains accepter que cela ait une incidence … et ils voient déjà une augmentation du cout de leur courses, et un rétrécissement de leur choix et de la diversité du marché. 

Et que dire des e-bay et autres place de marché ‘’congrégateurs’’ eux aussi concerné par cette application de taxes.

Les partis politiques conservateurs bien entendu n'en veulent pas... car ils ne sont jamais fans de mesures équivalent pour eux à une ''socialisation'' des états.... Et ils n'aiment pas non plus que l'on mette la pression sur les entreprises. 

 

Cette loi sera peut être longue et compliquée à mettre en place même si elle est largement soutenue par l'opinion américaine. Ce qui signifie que le projet de loi pourrait être bloqué dès sa présentation à la Chambre des représentants pour un vote le 6 mai.

 

A suivre. 

 

 

 

 

Publié dans pure player strategy

Commenter cet article

free netflix account 20/12/2016 13:12

I as of late went over your online journal and have been perusing along. I thought I would leave my first remark. I don't realize what to say aside from that I have delighted in perusing. Pleasant online journal, I will continue going to this website all the time.

minecraft free download 20/12/2016 13:11

I truly like your interpretation of the issue. I now have an unmistakable thought on what this matter is about..

xbox gold membership 03/11/2016 13:03

A debt of gratitude is in order for this article extremely accommodating. much appreciated.

chaturbate tokens gratis 03/11/2016 13:01

Greetings! A debt of gratitude is in order for the immense data you havr gave! You have touched on crucuial focuses!

chaturbate tokens gratis 03/11/2016 13:00

Brilliant site you have here, so much cool data!..