Voyage au cœur de la technologie photo scanning du Pop-up Store Aliexpress.

Publié le par le-furet-du-retail

Phase 2 de mon analyse. Au-delà de cette petite boutique Aliexpress fort sympathique décrite dans mon précédent post, je reviens sur le cœur du réacteur de son parcours d’achat : la technologie ‘’photo scan’’ Alibaba, ou flash scanning ?  La visite ''shopping'' est sympathique avec une bonne expérience ''émotionnelle'' vs environnement et gamme de produits Chinois, c’est réussi.

Hi hi ici ca commence par un gentil bug, la seule étiquette que j'ai trouvée était en Chinois, prix en RMB en magasin, mais en Euros sur la market place.Hi hi ici ca commence par un gentil bug, la seule étiquette que j'ai trouvée était en Chinois, prix en RMB en magasin, mais en Euros sur la market place.

Hi hi ici ca commence par un gentil bug, la seule étiquette que j'ai trouvée était en Chinois, prix en RMB en magasin, mais en Euros sur la market place.

Mais sans cette boutique test, pour passer à l'achat… ici c’est ‘’ 100% mobile embedded’’ car l'achat n’était possible qu’uniquement ‘’smartphone en main’’ ce qui en fait son intérêt prospectif. La condition de succès du concept n’est ici liée qu’à cette technologie puisqu’ici, sans être un ‘’darkstore’’, il s’agit bien d’un show-room sans stock ni prix pour ce test. Alors ?

Voyage au cœur de la technologie photo scanning du Pop-up Store Aliexpress.

Le moteur de recherche par photos de l’app Aliexpress … une pépite du géant Chinois depuis 2014.

Même si Amazon avait suivi de quelque mois la présence de ce petit logo ‘’photo’’ à côté de son moteur de recherche (de mémoire 2014 ???) celui du groupe Chinois s’est révélé de suite et de loin le plus efficace, le plus fluide, le plus précis depuis le début celui de l’App Aliexpress, mais également de Tmall et Taobao. J’ai toujours été fan de cette techno, et depuis quelques années je remporte toujours un certain succès en meeting , présentations, conventions, ou même diner d’amis en en faisant la démonstration, j’ai dû personnellement télécharger l’App en 2014.

Une image valant mieux qu’un long discours… Comment ça marche ! Simple l’exemple : je prenais en photo mes chaussures depuis l’app Aliexpress, j’appuye sur le logo scan photo de l’appli et hop !!!! des centaines de chaussures similaires aux miennes et produites en Chine apparaissent … et avec des prix ! Certes des modèles de chaussures ‘’approchants’’ et livrables en France, en 2014 cela était très aléatoire, mais aujourd’hui en moyenne Aliexpress Garanti 10 jours, ce sera 3 dès l’ouverture de la plateforme de Liège.

Voyage au cœur de la technologie photo scanning du Pop-up Store Aliexpress.
Voyage au cœur de la technologie photo scanning du Pop-up Store Aliexpress.

 

Autant dire que je connaissais déjà l’excellence de cette technologie Aliexpress, car au-delà des chaussures cela marchait aussi pour des verres, des assiettes, des souris d’ordinateur, un vélo électrique…

Difficile de mettre en défaut cette application, mais il restait à confirmer cela en boutique. La confiance dans ‘’l’acte de commander avec des notions aléatoires de dates (ou d’incertitude) de livraisons’’ pouvant se révéler dissuasives.

Retour donc à Paris le 25 Septembre : cette boutique Alibaba / Aliexpress met au cœur de l’expérience client ce scanning direct ‘’photo produit’’ de l’application d’origine Alibaba. Pas besoin d’app spécifique.

Après cette première démonstration avec mes chaussures, c'est cette même  technologie qui est au coeur du process d'achat, ici dans le pop-up store Aliexpress Parisien c’est exactement la même expérience, mais ici sur des produits déterminés donc nous ne sommes plus dans ‘’l’à peu près’’ mais le moteur est censé me trouver on-mobile (à quelques exceptions près … souvent dues à l’isolement du produit durant le scanning, ou à une dominante de couleur trop forte vois exemple 2).

Voyage au cœur de la technologie photo scanning du Pop-up Store Aliexpress.
Voyage au cœur de la technologie photo scanning du Pop-up Store Aliexpress.

 

Tu te balades donc dans les rayons, tu repères le petit sweat ‘’qui devrait le faire’’, tu la scannes depuis l’appli et hop … tu arrives sur la market place directement via ton mobile … avec toutes les infos sur le produit identique à celui que tu tiens dans la main : son prix en euros, les infos sur les tailles et ‘’comment choisir’’ la taille, des mises en situation.

Mais les bugs sont fréquents, il manque un mode d'emploi car de la façon dont on scanne le produit dépend le résultat .... exemple. 

Ici la violence du jaune fluo a destabilisé la recherche... on nous présente des ''ressemblants'' mais pas le produits en boutique.
Ici la violence du jaune fluo a destabilisé la recherche... on nous présente des ''ressemblants'' mais pas le produits en boutique.

Ici la violence du jaune fluo a destabilisé la recherche... on nous présente des ''ressemblants'' mais pas le produits en boutique.

Alors certes le voyage client entre le ‘’magasin’’ et la plate-forme on line est brutal … on passe du réel au virtuel immédiatement (brutal car obligatoire même si tu ne veux connaître que le prix ou la composition) et nous sommes dans un autre monde en terme de process d’achat. Certes cela deviendra peut être coutumier pour les générations Z et … d’après GENZ1, GENZ2 on est à court de lettres.

Là c'est bug total... un répéteur wifi ... rond et noir me renvoie sur des pierres médicales ... rondes et noires... hum hum.

Là c'est bug total... un répéteur wifi ... rond et noir me renvoie sur des pierres médicales ... rondes et noires... hum hum.

A part ces petits bug, on pourrait avoir ici un process qui pourrait peut-être facilement (et peut être déjà) adopté par la jeunesse Chinoise. Reste à savoir ici la réceptivité en Europe et à Paris capitale de la mode… à voir et c’est aussi vraisemblablement la raison de ce test éphémère inédit. La seule expérience similaire ‘’à peu près’’ me semblant être les City Guide de la DNVB Bonobos aux US rachetée 310 millions de dollars par Walmart en 2017 … Des points de ’’coaching vestimentaires’’ sans stock, commandé en ligne par les vendeurs.

Les moins :

pas de possibilité d’essai de ce que vous voulez acquérir (pour l’instant ?) une seule taille exposée ...

- un produit ''chaud en main et en face un ‘’device’’ écran froid  et si vous passez la commande ... rien vous repartez les mains dans les poches et un léger doute sur la qualité de livraison ou il faudra qu'Aliexpress rassure..

Mais une technicité (s'il y a du wifi .... ici pas au sous sol) vs concurrence est hors-pair : fluidité, rapidité (à condition d’avoir le wifi dans le magasin ici oui au rez de chaussée, non en sous-sol…), ergonomie, richesse des infos pour t’aider à te décider émotionnellement et transactionnellement… Moi j'ai kiffé. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article