Le scan & go pourrait être une bonne réponse sanitaire pour le ''commerce d'après'' car sans contact. L'exemple Walmart Sam's Club.

Publié le par le-furet-du-retail

Le scan & go pourrait être une bonne réponse sanitaire pour le ''commerce d'après'' car sans contact. L'exemple Walmart Sam's Club.

Plus sûr, plus rapide, offrant une gestion ‘’autonome’’ de son parcours d’achat en magasin, et sans contact … le Scan and Go via son propre mobile pourrait se révéler un véritable outil client post crise, et à la croisée d’intérêts compliqués actuellement entre ceux des clients et ceux des distributeurs. Alors mobile en main dans son magasin et autonome … que demander de mieux en cette période de crise de ‘’contact’’ et par rapport à ce qui nous attend en craintes fondées de gestion de flux de masse en surface de vente à fortiori ''small retail''..

Costco 16 MArs 2020 : une autre époque !

Le magasin restera un lieu anxiogène… autant ne pas y passer de temps et sans dépendre des autres…

Triste après un travail de tant d’année pour le rendre plus ‘’convivial’’ mais on peut convenir sans tirer des plans hasardeux sur l’après, que le magasin devrait rester dans l’esprit des clients malheureusement un endroit ‘’à risque’’. Plus que le seul fait du magasin, c’est cette proximité du ‘’moi client’’ avec les ‘’autres clients’’ qui sera compliquée … une gestion de flux anxiogène vis-à-vis de ‘’l’autre’’.

On devrait donc naturellement en tant qu’individu l’intégrer dans sa comptabilisation de son nombre de contacts quotidien et de sa propre notion de distanciation sociale (quel concept horrible et antinomique avec celui de ‘’commerçant’’…), le temps à passer en cumul pour ‘’faire ses courses’’ avec cette impératif d’avoir à y aller.

Le scan & go pourrait être une bonne réponse sanitaire pour le ''commerce d'après'' car sans contact. L'exemple Walmart Sam's Club.Le scan & go pourrait être une bonne réponse sanitaire pour le ''commerce d'après'' car sans contact. L'exemple Walmart Sam's Club.
Le scan & go pourrait être une bonne réponse sanitaire pour le ''commerce d'après'' car sans contact. L'exemple Walmart Sam's Club.Le scan & go pourrait être une bonne réponse sanitaire pour le ''commerce d'après'' car sans contact. L'exemple Walmart Sam's Club.Le scan & go pourrait être une bonne réponse sanitaire pour le ''commerce d'après'' car sans contact. L'exemple Walmart Sam's Club.
Le scan & go pourrait être une bonne réponse sanitaire pour le ''commerce d'après'' car sans contact. L'exemple Walmart Sam's Club.Le scan & go pourrait être une bonne réponse sanitaire pour le ''commerce d'après'' car sans contact. L'exemple Walmart Sam's Club.Le scan & go pourrait être une bonne réponse sanitaire pour le ''commerce d'après'' car sans contact. L'exemple Walmart Sam's Club.
Le scan & go pourrait être une bonne réponse sanitaire pour le ''commerce d'après'' car sans contact. L'exemple Walmart Sam's Club.Le scan & go pourrait être une bonne réponse sanitaire pour le ''commerce d'après'' car sans contact. L'exemple Walmart Sam's Club.

1 clients pour 4 m2 : Dans ce contexte anxiogène à venir, le Scan & Go se révèlerait comme une bonne réponse à cette crise. Car finalement la technologie Scan&Go est connue (notamment historiquement par les douchettes) et au point même si testée très timidement depuis 2017 - notamment en France par Monoprix. Elle a principalement été envisagée ‘’industriellement’’ par les distributeurs en réaction à une généralisation future du ‘’cashless’’, dont la technologie decrite ici  Amazon Just walk out fut le symbole dès 2018 et la première ouverture de Amazon Go à Seattle, et révélée comme fort pratique par ses utilisateurs ‘’Prime’’ (même si celle-ci la techno Amazon n’est pas similaire car sans scanning).  Mais la motivation d’usage client à part l’achat de dépannage comme chez Monop’ n’était pas là, contrairement à une justification que l’on pourrait faire sur son coté ‘’aide sanitaire’’ demain.

La justification client ? Utiliser son téléphone mobile relié à sa carte de fidélité en magasin et sans rien ne devoir à personne, pour numériser des articles, les mettre en caddie, checker ses achats et payer électroniquement directement en sortie de magasin et sortir. 

Quoi de plus efficace en cette période ou le ‘’sans contact’’ devrait devenir une norme et une condition pour que les clients reviennent détendus en magasin.

Walmart et Sam’s Club à la pointe de cette technologie en réponse à la crise ‘’anxiogène pour les client’’. Oui le scan&go peut être une réponse ‘’up to date’’.  

Le scan & go pourrait être une bonne réponse sanitaire pour le ''commerce d'après'' car sans contact. L'exemple Walmart Sam's Club.
Le scan & go pourrait être une bonne réponse sanitaire pour le ''commerce d'après'' car sans contact. L'exemple Walmart Sam's Club.Le scan & go pourrait être une bonne réponse sanitaire pour le ''commerce d'après'' car sans contact. L'exemple Walmart Sam's Club.Le scan & go pourrait être une bonne réponse sanitaire pour le ''commerce d'après'' car sans contact. L'exemple Walmart Sam's Club.
Le scan & go pourrait être une bonne réponse sanitaire pour le ''commerce d'après'' car sans contact. L'exemple Walmart Sam's Club.Le scan & go pourrait être une bonne réponse sanitaire pour le ''commerce d'après'' car sans contact. L'exemple Walmart Sam's Club.Le scan & go pourrait être une bonne réponse sanitaire pour le ''commerce d'après'' car sans contact. L'exemple Walmart Sam's Club.

On se souvient qu’historiquement Walmart avait déjà lancé cette technologie en 2012, année durant laquelle l’appli fut même ‘’Commerce Mobile Award’’   puis développée dans 250 supercenter, puis abandonnée officiellement en septembre 2014…

 La France ne fut pas en reste avec des tests outils  comme Rapid’Auchan avec Keyneosoft, et Carrefour Market. Mais peut être trop tôt mais pour moi aussi car certainement sans objectif précis à part celui d’une argumentation de ‘’facilité d’achat’’ ex. Monop’easy / service coupe file mais pas assez motivante pour être développée et surtout adoptée par les clients. Ici on parle vraiment d’’une réponse à une attente forte liée à une volonté de limiter les ‘’contact’’ et l’envie de ne pas y perdre de temps…

Scan&Go SamsClub un jeu d'enfant.

Sam’s club l’a compris et même si cette appli à été lancée en 2018, elle est totalement mature et poussée actuellement par l’enseigne pour dire ‘’revenez chez nous’’...  En plus elle bénéficie d’un bon buzz sur youtube les américains ayant toujours aimé diffuser leurs propres expériences via vidéo ‘’starifiant le client, particulièrement par le test de services commerçant ou le ‘’unboxing’’ de la même famille et en vidéo. C’est-à-dire raconter aux autres son expérience d’achat.

 

Reconnaissance vocale et géolocalisation.... le must du sans contact.
Reconnaissance vocale et géolocalisation.... le must du sans contact. Reconnaissance vocale et géolocalisation.... le must du sans contact.

Reconnaissance vocale et géolocalisation.... le must du sans contact.

1 client pour 4m2 en magasin : Au-delà de la réponse sanitaire, l’appli enseigne pourrait devenir un outil de comptage permanent en temps réel des clients en magasins. Une sécurité pour tout le monde.

On le sait aujourd’hui 04/05/20 le ministère du travail au travers de Protocole National de Déconfinement pour l’industrie et le commerce a donné son verdict : ce sera un client par 4m2 (surface résiduelle de vente) , facile à compter dans une petite surface mais dans un hyper… Et sans obliger les clients au scan and go, l’utilisation de l’appli de l’enseigne en magasin pourrait contribuer à cette nécessité de comptage en temps réel.

 

L’expert en retail, CEO et fondateur d’Omni Talk et contributeur Forbes Chris Walton y voit par ailleurs 3 avantages supplémentaire et une dimension autre que simplement cette notion de ‘’sans contact’’ et de gestion autonome d’un parcours d’achat ‘’sécurisé’’ que je privilégie.

 

#1 plus sûr et ‘’sécure’’. C’est le client qui s’autodétermine, il est acteur dans son parcours et sa sécurisation. Toucher produit, goulot d’étrangelement à la ligne de caisse.

#2 il sollicite moins les collaborateurs du magasin, les sécurisant d’autant plus également eux même. Un sentiment de sécurité partagé entre clients et ‘’associated’’.

#3 sous réserve d’entrée et de sortie sécurisée, mais qui sera obligatoire vs nouvelles contraintes, moins de démarque inconnue de d’agression car en ce moment ‘’le client est sensible’’ on le voit malheureusement dans les témoignages des collaborateurs/trices magasin notamment les caissières prises à partie et en ‘’décharge d’agressivité’’. Un grand classique malheureusement intolérable mais réel, et exacerbé actuellement.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article