Dossier spécial Epicerie Hybride : Amazon se prépare à lancer `` Ultra Fast Fresh '' au Royaume-Uni, un service fusionnant son offre épicerie à son offre Prime de base.

Publié le par le-furet-du-retail

Dossier spécial Epicerie Hybride :  Amazon se prépare à lancer `` Ultra Fast Fresh '' au Royaume-Uni, un service fusionnant son offre épicerie à son offre Prime de base.

Ca bouge du côté d'un Amazon qui semble à l'affut et vraisemblament hyper opportuniste car pouvant bénéficier de la crise du Covid19 pour accéler l'avancement de certains projets. Exemple aujourd'hui du côté de l'Angleterre ex-pays Européen et proche économiquement et culturellement des Etats Unis.

# 1 / D’un côté la CMA (organisme régulateur de la concurrence UK) annonce le 17 janvier la validation d'une prise de participation de 16% et pour 575 millions de $ dans Deliveroo en difficultés financières face à la crise Covid19 ( Amazon avait annoncé dès mai 2018 son intérêt de rachat de Deliveroo, la crise n’étant qu’un révélateur de symptomes). Un service de livraison crée en 2013, présent dans plus de 13 Pays, 500 villes, avec 50 000 collaborateurs ''ubérisés'' et 50 000 restaurants partenaires. Deliveroo devant ses pertes ayant tenté de diversifier ses services, initialement prévus pour les restaurateurs, à la livraion d'épicerie alimentaire sans succès. Stuart McIntosh, président du groupe d’enquête indépendant de l’AMC, a déclaré:  «Sans investissement supplémentaire, qui, selon nous, n’est actuellement disponible que de manière réaliste avec l'offre d'Amazon, il est clair que Deliveroo ne serait pas en mesure de respecter ses engagements financiers et devrait quitter le marché"

# 2 / De l’autre Reuters annonce le 17 avril qu’Amazon accélère sur le lancement de ''Ultra Fast Fresh'' un projet ''global'' de ce qu'il appelle ''l'épicerie Hybride'', un modèle mixant offre produit et de services, que l’on voyait déjà poindre aux Etats Unis avec notamment l'annulation de l'abonnement Fresh de 14,95 $ par mois et en passant à la gratuité totale pour la livraison de produits alimentaires, et qui pourrait trouver au Royaume uni un terrain de test ‘’in vivo’’ idéal.

Ce projet s’appuye non plus sur des aménagements de  magasins ex. Whole Foods en picking et clic&collect, ou de futures acquisitions d'enseignes Amazon au UK, mais sur le réaménagement de 9 entrepôts locaux spécifiquement pour gérer les produits frais et répondre en quelques heures aux demandes d'épicerie et mieux servir une offre ''daily grocery'' et intégrer l’offre ‘’Fresh’’ et ''Prime Now ‘’ disponible avec supplément jusqu'alors dans l’abonnement Prime, mais qui pourraient devenir intégrées définitivement sans supplément. Et pour faciliter l'accession à ce marché Anglais devenu si propice aux entreprises américaines depuis l'officialisation du Brexit, mais qui se traduira par une attaque frontale des enseignes historiques locales Sainsbury (dont la logistique de proxy est assurée par Ocado) Tesco, Asda, Waitrose et surtout Ocado mis à mal par la crise . Pas sûr que les commerces Anglais ''Brexités'' y gagnent. 

1/2 : L'AD commercial Amazon ''Ultra Fast Fresh'' aux Etats Unis pour la livraison en 2 heures intégrée à Prime (production janvier 2020)

La confusion des deux, Fresh et Prime Now,  pourrait aboutir sur une synthèse de toutes ses expériences passées sur le segment épicerie par Amazon. Et ici aux UK en période de Crise et post crise, les planètes s’aligneraient idéalement.

Pendant que nous analysons naïvement les effets de la décision du tribunal de Nanterre, Amazon avance pas loin de chez nous de l'autre côté de la Manche à l'heure d'un Brexit politiquement enterinée, et avoue que si l’on ne peut pas livrer de France pas grave… Tout en respectant les décisions du tribunal Frédéric Duval patron d’Amazon France déclare que les clients seraient néanmoins servis‘’customer first’’ quitte à utiliser les entrepots hors zone pour le non alimentaire et non prioritaire.

Le projet Super Fast Grocery Delivery UK : Pour livrer du produits d'épicerie plus que des ‘’magasins’’ il faut rapprocher des points d’approvisionnement des clients en micro unités logistiques adaptées. C'est la condition pour un nouveau commerce ''serviciel''. 

Car le modèle historique Amazon est à la peine sur ce point. D’un côté des méga entrepôts qui ne sont plus adaptés aux évolutions des demandes spécifiques d'épiceries, à savoir une dématérialisation des achats (à fortiori en période post Covid19 à confirmer) une fragmentation des actes et une augmentation des rythme de commandes + une augmentation des achats de ''produits frais'' + livraison en deux heures… Rien qu'en France 2 500 000 Français ont testé pour la première fois un achat ''alimentaire'' en ligne à l'occasion du confinement, avec un indice de satisfaction de 7,5/10 pour le point de collecte type drive. L'offre devra donc être plus proche plus efficace et plus rapide ... et sans rupture. Un maître mot ? L'accessibilité de mon commerce. 

Dans ce cadre, le microfulfilment est vous le savez mon sujet de prédilection du moment  pour accélerer les traitements des demandes d'épicerie depuis une surface de vente ou un entrepôt de proximité comme ceux en transformation par Amazon au UK est une solution... 

 

De l’autre OK il nous faut un réseau physique, on achète Wholes foods, mais l’évolution de la demande notamment par rapport à la crise actuelle nous fait prendre conscience que ces points de ‘’collectes’’ sont insuffisants la solution? en transformer certains même temporairement comme le futur ''fresh'' de Whoodland Hills transformé même avant son ouverture imminente en black store, c'est à dire ''pickup only''

 

Enfin la bataille livrée par les ''brick and mortar aux Etats Unis fait rage et met à mal Amazon qui a dû réinvestir 1,5 Md$ en S2 2019, pour lutter contre les Walmart, Wegmans, Target et autres Kroger  qui lui mettent des batons dans les roues avec leur ‘’pick up station’’ strategy , et encore une fois dont les bénéfices sont mis en lumière par rapport au confinement des foyers liés au Coronavirus.

Cette stratégie permettant à Walmart enfin de décoller en vente en ligne épicerie. 

2/2 : L'AD commercial Amazon ''Ultra Fast Fresh'' aux Etats Unis pour la livraison en 2 heures intégrée à Prime (production janvier 2020)

Dossier spécial Epicerie Hybride :  Amazon se prépare à lancer `` Ultra Fast Fresh '' au Royaume-Uni, un service fusionnant son offre épicerie à son offre Prime de base.

 

L’information  fait déjà le tour du monde et alors que l’on s’attendait à une annonce d’ouverture imminente d’un Amazon GO à Londres (et dont le concept sera certainement à adapter vs post crise coronavirus) … on se dirige plus dans l'urgence vers ce lancement d’un service de livraison d'épicerie ultra rapide au Royaume-Uni s'appuyant sur ces 9 entrepôts ''adaptés'' et déjà en cours de transformation et l’acquisition donc d’une partie du capital de Deliveroo pour la partie ‘’dernier miles’’ le 17 Avril (sous réserve de validation définitive gourvermentale mi mai). 

Reste à savoir si la promesse centrale au UK sera de ''2 hours delivery'' gratuit comme aux US sachant que le projet actuel est capable de couvrir 40% des ménages britaniques,  ou avec option ‘’one hour’’ avec supplément type ''Prime Now'' à la commande unitaire ou les deux. Sachant qu'a mon avis l'option une heure sera abandonnée car la plus difficile à couvrir et la moins rentable. 

 

 

Cette décision intervient alors que l'épicier en ligne dominant du Royaume-Uni, Ocado (seul modèle pionnier de vente en ligne d'épicerie rentable au monde avec Freshdirect à NYC) a du mal à ouvrir des créneaux de livraison d'épicerie supplémentaires pour les consommateurs en raison de la demande sans précédent causée par les blocages liés au COVID-19.

Ocado ayant même été obligé de suspendre ses livraisons durant quelques jours suite à une saturation de demandes le 17 mars, et mettant ses partenaires dont il assure la logistique en ''produit blanc'' comme Sainsbury à la peine et en rupture de possibilité de livrer ses clients car dépendants de la logistique Ocado. …

 

En tout cas tout cela va dans le sens de l'intégration de l’offre ‘’daily grocery’’ à l’abonnement Prime et un modèle de réponse aux offres concurrentes comme celle de Walmart avec son ''unlimited delivery à 98$ annuel (ou 12,95$ mois) un sorte de réponse ultime de Amazon à ses contradicteurs Brick and Mortar... et d'une autonomisation logistique des magasins de proximité, qui allait déjà dans le sens de l'histoire du commerce, et qui devrait s'accélèrer si  les comportements post confinement se confirmaient. 

Et le nouveau terrain de jeu et d'expérimentation devrait se livrer outre manche.... 

Dossier spécial Epicerie Hybride :  Amazon se prépare à lancer `` Ultra Fast Fresh '' au Royaume-Uni, un service fusionnant son offre épicerie à son offre Prime de base.

Ce qu'en disent Reuters et The Grocers à Date 

 

Traduction Brute Google translate :

Les analystes comprennent que le projet pourrait impliquer de faire d'Amazon Fresh un avantage gratuit de Prime au Royaume-Uni - il nécessite actuellement des frais supplémentaires mensuels ou des frais par commande - qui promettent d'augmenter massivement la pénétration de l'entreprise sur le marché de l'épicerie et son potentiel face à un ‘’costaud’’ Ocado.

Les représentants d'Amazon avaient déjà informé les fournisseurs plus tôt cette année de ce qu'elle appelait son projet «d'épicerie hybride», avant que la crise des coronavirus n'atteigne le Royaume-Uni. Selon les personnes rencontrées avec Amazon, le projet consiste à moderniser neuf dépôts existants afin qu'ils puissent manipuler des produits frais et exécuter les commandes d'épicerie en quelques heures. Le premier dépôt à réaménager est à Londres et le suivant à Leeds.

L'objectif déclaré d'Ultra Fast Fresh, selon des sources, était de fournir une livraison d'épicerie rapide à près de 40% des ménages britanniques d'ici la fin de l'année. Selon les fournisseurs informés sur Ultra Fast Fresh, leurs produits seront cueillis et emballés dans les dépôts Amazon réaménagés.

"Une décision comme celle-ci est logique", a déclaré Miya Knights. Comment le détaillant le plus implacable du monde continuera de révolutionner le commerce. «Il suit les modifications apportées aux États-Unis en octobre dernier, absorbant les frais de livraison supplémentaires pour Fresh dans l’offre Prime, cela lui donne un moyen stratégique de se développer dans l'épicerie au Royaume-Uni et il élargit sa portée avec des fournisseurs et des commerçants indépendants. "Une décision comme celle d'Amazon ferait pression sur des personnes comme Tesco et Asda pour améliorer leur jeu en termes de rapidité de temps de livraison", a-t-elle ajouté.
Amazon a invité plusieurs fournisseurs à « une première journée des fournisseurs d'Amazon UK Ultra Fast Fresh» qui devait avoir lieu le 1er avril mais a été annulée en raison d'un coronavirus.

«Ce serait certainement un gros problème, car il n'y a pas eu de nouvel entrant majeur avec une couverture géographique suffisante depuis Ocado pour défier le marché», a déclaré Knights. « Bien qu'Amazon ait une pénétration limitée du marché de l'épicerie au Royaume-Uni, il propose son offre d'adhésion Prime et une livraison de confiance dans un temps limité pourrait éloigner les clients de leurs autres épiciers off/online réguliers ».

Prime Now - qui offre la livraison d'épicerie en quelques heures avec un coût supplémentaire - est actuellement disponible pour plus de 30% de la population britannique dans certains codes postaux. Pour l'utiliser, vous devez être l'un des 15 millions (selon Mintel) de membres Amazon Prime au Royaume-Uni.

Actuellement les articles sont cueillis et emballés dans les magasins et dépôts Morrisons les plus proches et livrés à domicile par Amazon. Des gammes de produits frais de Whole Foods Market et Booths, ainsi qu'un nombre limité de petits fournisseurs sont également disponibles sur Amazon Prime Now. Les membres Prime payaient un supplément mensuel de 3,99 £ ou de 2,99 £ par livraison pour Amazon Fresh, option ‘’ à la demande’’. Les livraisons le jour même nécessitent une taille minimale de panier de 40 £.

À la fin de l'année dernière aux États-Unis, Amazon a fait des livraisons Fresh un avantage gratuit de l'adhésion Prime, abandonnant les frais d'accès de 14,99 $ par mois.

«La livraison de produits d'épicerie est l'une des entreprises à la croissance la plus rapide d'Amazon, et nous pensons que ce sera l'un des avantages Prime les plus appréciés», a déclaré à l'époque Stephenie Landry, vice-président de la livraison d'épicerie d'Amazon.

Une décision similaire au Royaume-Uni «stimulerait l'intérêt pour les membres Prime et l'intérêt pour l'épicerie en ligne chez les membres existants. Les deux groupes peuvent essayer l'épicerie en ligne pour la première fois ou passer de leur fournisseur habituel », a déclaré Knights.

L'événement du vendeur Ultra-Fast Fresh a été reporté à juillet. Attention danger sur ce test en granderu nature fruit de plusieurs années d’expérience et de test de concept de Amazon sur cette catégorie qui s’avère toujours comme étant la plus sensible pour le commerce de détail à venir. Et la crise actuelle n’est pas faite pour arranger les choses.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article