Coronavirus : les Algorithmes Amazon n’aiment pas ! Les vendeurs tiers non plus.

Publié le par le-furet-du-retail

Coronavirus : les Algorithmes Amazon n’aiment pas ! Les vendeurs tiers non plus.

Un problème c'est déjà un problème ... mais à la dimension d'Amazon cela pourrait rapidement devenir une catastrophe !

Des millions de vendeurs d'Amazon commencent à manquer de stocks car l'épidémie de coronavirus maintient les usines chinoises et les circuits d’approvisionnement fermés jusqu'à nouvel ordre. Et la puissance de feu du leader de la vente en ligne devrait amplifier l’impact car les incidents se multiplient, chez celui pour qui la rupture et la non promesse de livraison par un vendeur tiers est une hantise et cause de rupture de contrat sans avertissement.

Les vendeurs tiers d'Amazon représentent 58% de toutes les marchandises vendues sur sa plate-forme (chiffres 2018) et risquent de subir des pertes financières importantes car leurs chaînes d'approvisionnement chinoises sont totalement perturbées par l'épidémie. Pas de stock = pas de livraison = clients mécontents ce qu’Amazon met comme critère N° 1 d’exclusion des vendeurs défaillant sur cet aspect. Et impossibilité pour ces vendeurs de répondre aux clients et accessoirement à Amazon tant l'incertitude sur les reprises de production sont incertaines et les moyens de communication anéantis. Alors que le nombre de cas confirmés de coronavirus dépasse les 40 000 et que le nombre de morts pousse 1000 ouvriers d'usine chinois ont été empêchés ou pire, n'ont pas voulu aller travailler au cours des dernières semaines.

Coronavirus : les Algorithmes Amazon n’aiment pas ! Les vendeurs tiers non plus.

Un manque à gagner irrécupérable.

Et quand bien même le gouvernement Chinois envisage de rouvrir les usines cette semaine, cette rupture de flux a entraîné l'épuisement des stocks de nombreux vendeurs, malgré leur anticipation des usines fermées pour les vacances du Nouvel An lunaire. Cette rupture annuelle pour le nouvel an Chinois est prévisible… mais pas des fermetures d'usines face à une épidémie aussi traumatisante et dévastatrice. Et une reprise d’activité encore hypothétique ne se fera pas instantanément … le manque à gagner pour les vendeurs tiers qui risquent donc d’être non récupérable et définitif.

Et les algorithmes ne sont pas intelligents ... et s'ils devenaient fous ???? 

Amazon n’a de maîtrise sur l’analyse des stocks du flux et du prix de ses vendeurs tiers que par ses algorithmes…et jusqu’à un certain point. Cette crise ''naturelle'' non contrôlable risque donc de révéler un biais majeur dans l’automatisation des prévisions.  Car mis à part le succès immédiat des ventes d’un produits spécifique, les algorithmes d'Amazon, qui donnent les meilleures listes aux vendeurs ayant les ventes les plus élevées et les plus récentes, menacent d'avoir un impact supplémentaire sur de nombreux vendeurs tiers, fausses analyses des causes des ruptures de flux, de stocks, etc…. Et devraient distribuer des sanctions non maîtrisées et fort mal appropriées.

Et même si les usines Chinoises les approvisionnant rouvraient cette semaine le vendeur tiers Bernie Thompson a déclaré à Reuters qu'il risquait de manquer de stock à la fin du mois, sans pouvoir communiquer avec ses fournisseurs. On s'attend à ce que ces arriérés de stock même si tout redevenait normal prennent encore deux à trois semaines pour être liquidé et livré aux États-Unis.

Et l’épidémie fait suite à la guerre commerciale Chine Etats Unis…

Effet de cumul, ce contretemps ‘’épidémique’’ fait suite à des mois de guerre sur les tarifs douaniers prolongée entre les États-Unis et la Chine, qui avaient déjà bien endommagé les marges de nombreux vendeurs, ce qui a poussé certains à déplacer leurs chaînes d'approvisionnement vers des pays comme le Mexique et Taïwan.

 

sources : Reuters, chargedretail.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article