Nike sur Amazon c'est officiel ! 15 jours avant le Prime Day, encore un signe que tout s’accélère !

Publié le par le-furet-du-retail

Nike sur Amazon c'est officiel ! 15 jours avant le Prime Day, encore un signe que tout s’accélère !

Quelle période pour le commerce … Jeudi 29 juin 2017, la marque iconique Nike a annoncé qu’elle s’autorisait dorénavant officiellement à vendre en direct ses baskets, vêtements et autres accessoires sur la place de marché Amazon. Comme Ikea il y a 3 semaines. 

Et comme par hasard l'annonce à été faite 15 jours avant le ‘’prime day’’ Amazon , période promotionnelle propre à Amazon et équivalente du Black Friday, ou du fameux 11/11 Tmall Alibaba, et qui se déroulera cette année simultanément dans 13 pays. Et comme par hasard, le prime day aura lieu le 11 juillet comme le 11 du single day Alibaba... une coïncidence j’imagine.

La guerre entre nouveaux acteurs promotionnels et du commerce mondial est en marche, s'accélère et il semble normal que Nike ne veuille plus manquer le coche, et choisisse ce moment pour officialiser une relation commerciale durable. Après beaucoup d'hésitation, et alors que la volonté de la marque entre ses Nike Store et sites de vente en ligne de devenir son propre retailer est évidente. 

Nike sur Amazon  US, France, Japan, China....
Nike sur Amazon  US, France, Japan, China....

Nike sur Amazon US, France, Japan, China....

Pourtant comme Ikéa… la marque Nike est déjà vendue sur Amazon.

Normal nous somme sur une place de marché où pullulent des ''commerçants'', et ne vous y trompez pas si vous trouvez des produits de ces marques sur Amazon c’est bien souvent à leur insu, internet ayant créé de nouveaux métiers comme e-grossiste ou e-retailer. Et c’est bien cela que Nike (comme toute marque devrait le faire) n’accepte plus et signe un accord officiel avec Amazon dont bien entendu une des conditions essentielles c’est qu’Amazon fasse retirer immédiatement les produits à la marque Nike vendus par des vendeurs tiers sur la plate forme avec ou sans FBA (Fulfillment By Amazon)  et luttent ensemble contre les ventes de contrefaçons.

Logique, en France par exemple la loi autorise les marques à faire retirer les produits vendus sans son accord par un vendeur tiers... bien souvent elle ne le font pas par négligence, par méconnaissance ou par intérêt.. 

Alors certes Nike parle de ne commercialiser sur Amazon qu’une partie de sa collection, de ‘’certains’’ produits certainement pour ménager ses distributeurs historiques ... mais nous sommes bien encore une fois en face d’un virage qui ne devrait qu’accélérer la perte de pouvoir des réseaux traditionnels de distribution de détail.

Car certes Amazon et plus largement les places de marché ne représenteront jamais 100% des ventes … mais ne pas être officiellement sur Amazon va devenir dangereux ! Car il ne faut plus confondre ''acheter sur internet'' et le ''poids qu’internet à sur nos comportements et son influence sur nos achats''… il faut que les marques le comprennent et reprennent le pouvoir sur leurs consommateurs.

Mais 20 ans après le début des conflits entre distributeurs ‘’on/off’’ il est clair que les marques ne peuvent plus rester impassibles et légères, notamment face aux nouvelles générations de consommateurs et leur habitudes d’achat qui restent très floues.

‘’Vendre ou ne pas vendre en direct … ? ‘’ Il est évident que le problème des marques à rester fidèles à leurs canaux de distribution historiques se pose déjà depuis quelques temps et reculer l’échéance n’apporte rien… comme le dit mon ami Frédéric Pérodeau ‘’on ne débranchera pas la prise’’.  Car devant l’explosion des nouveaux canaux de distribution digitaux mais également ‘’alternatifs’’  les marques raison de se décider à y être officiellement. Plusieurs post sur ce blog en attestent la vente directe est un sujet que j'ai à coeur, et nombreuses sont les marques qui me posent la question, embarrassées avec en suspend cette menace réelle ’’on va subir des moyens de rétorsion en négo annuelles par les centrales d'achat de nos partenaires historiques’’ tout en constatant que leur marque est déjà vendue sur internet… mais ils ne savent souvent plus par qui. Qu'ils se rassurent on trouve même des produits MDD en vente sur Amazon, Reflets de France en tête.(https://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss_1?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Daps&field-keywords=reflets+de+france) 

Nike sur Tmall... une qualité de virtual store proposé par le leader Chinois... plus ''look and feel'' que sur Amazon non?

Nike sur Tmall... une qualité de virtual store proposé par le leader Chinois... plus ''look and feel'' que sur Amazon non?

Les arguments pour y aller et que devraient intégrer toutes les marques.

Argument N°1 : vous ne pouvez plus ignorer à quel point le principe de la vente dématérialisée est désormais acquis voire recherché par vos clients, les places de marchés ne sont plus taboues et n’ont plus de secrets pour eux… La France compte certainement actuellement 5 000 000 de clients Amazon Premium / Prime.

Argument N°2 : si vous ne vendez pas votre marque sur internet, d’autres sans chargeront… et vous allez perdre le contrôle de votre distribution, de vos assortiments, des parasitages ‘’no border commerce’’.

Argument N° 3 : à force de vendre via des réseaux traditionnel type GMS ou GSS qui ne maîtrisent plus eux même le comportement de leur propre client, n’imaginez pas que leur priorité est d’essayer de comprendre comment vos propres consommateurs achètent chez eux et partagent avec vous les infos.

C’est maintenant aux marques de remonter ‘’à la source’’ pour comprendre le virage technologique et comportemental de leurs propres clients… et comment ils achètent et achèteront … quitte à faire redescendre et à partager l’information auprès de leurs partenaires historiques.

Pourquoi par exemple Evian s’est lancé dans evianchezvous.com ? Non pas pour faire du business mais pour essayer de mieux comprendre comment leur propres consommateurs (et pas seulement clients) se comportaient dorénavant dans leur process de ‘’dématérialisation des achats’’. Car ce ne sont pas Carrefour, 7Eleven ou Wal-Mart qui leur auraient appris. Evian à son lab. en temps réel pour voir comment réagissent leur conso à la nouveauté ou au évolutions de packaging, et partage les infos avec leurs distributeurs.

Nike sur Tmall
Nike sur Tmall

Nike sur Tmall

Autre question pour Nike  : Pourquoi un comportement si prudent à l’ouest … alors qu’à l’Est Nike à une boutique officielle ouverte sur Tmall, pole BtoC d’Alibaba et équivalent d’Amazon en Chine ???

Pour Nike dans cette partie du monde (celle d’Amazon…) la prise de conscience d’être un jour ‘’débordé’’ est réelle. Et Nike préfère donc officialiser donc la vente directe de ses propres produits sur la place de marché ‘’occidentale’’ Amazon… Je souligne ‘’occidentale’’ car depuis longtemps cette marque leader à une boutique officielle sur la place de marché TMall du groupe Alibaba. Allez y faire un tour en cliquant sur le lien suivant https://nike.world.tmall.com/p/rd200030.htm?scene=taobao_shop&tbpm=3 

Alors pourquoi être si pudique à l’ouest et si audacieux à l’est… ? Alors que la volonté de Nike de passer à le vente directe et devenir ''retailer'' est évidente depuis quelques années.

Comme quoi même pour Nike, passer à la vente directe via Amazon dernier bastion face aux Foot lockers (Foot Locker représente 70% de son CA aux US…) et autres Décathlon leur posait encore problème… Tout leader qu'il soit, Nike n’osait pas ‘’y aller’’ officiellement en occident, US ou Europe. Cela est d’autant plus étonnant que la marque au ‘’swooth’’ également alors que Nike à courageusement pris le parti de la vente directe via plus de 1000 Nike Store, son propre site de vente en ligne qui représente globalement 6,4% de ses ventes et la marque est également présente sur Yoox, Zalando….

Nike sur Amazon c'est officiel ! 15 jours avant le Prime Day, encore un signe que tout s’accélère !
Nike sur Amazon c'est officiel ! 15 jours avant le Prime Day, encore un signe que tout s’accélère !Nike sur Amazon c'est officiel ! 15 jours avant le Prime Day, encore un signe que tout s’accélère !

Petit à petit les réseaux se réorganisent autour d'une nouvelle donne. Encore un signe de ce que vous commencez à savoir comme étant ma principale réflexion du moment :  la troisième révolution du commerce ‘’no border’’ est en marche.

Commenter cet article