Amazon crée une offre Prime Social pour les 80 000 000 d'américains non bancarisés ou à faibles revenus.

Publié le par le-furet-du-retail

Amazon crée une offre Prime Social pour les 80 000 000 d'américains non bancarisés ou à faibles revenus.

Après le BtoB, le BtoC, le CtoC … j’ai découvert, tristement mais logiquement il y a quelques temps en travaillant sur les marchés Africains et Indiens, le terme de BtoP … Business to Poor. Terrible mais partant du principe que les Pauvres sont pauvres mais cela ne veut pas dire qu’ils n’ont pas de pouvoir d’achat. Et nul besoin d’aller en Inde ou en Afrique pour voir des actions BtoP, Amazon à décidé  dernièrement d’aider les 68 000 000 d’américains qui sont soit non bancarisés (17 000 000) soit sous-financés (51 000 000) et bénéficiant d’aides gouvernementales et plus globalement 80 000 000 de bénéficiaires d'EBT.

Amazon.com a donc pensé aux nombreux foyers américains, classiquement plutôt clients de Wal-Mart et ayant l’impossibilité d’acheter en ligne car sans moyen de paiement dématérialisé dans ce pays libéral ‘’avancé’’ où les laissés pour compte sont nombreux. Près de 44 millions d'Américains utilisent maintenant des timbres alimentaires.

Amazon à donc élargit son offre Prime en l'adaptant pour permettre à cette population ‘’Lower income consumers’’ (à faible revenus) d'y accéder, soit en baissant les tarifs soit en imaginant des nouvelles propositions de ‘’banking’’ pour qu’ils puissent enfin acheter chez l'e-tailer.  «Nous avons conçu cette option d'adhésion pour les clients qui reçoivent une aide gouvernementale pour rendre notre sélection et nos économies quotidiennes plus accessibles, y compris les nombreuses commodités et bénéfices de divertissement de Prime», a déclaré Greg Greeley, vice-président d'Amazon Prime

Désormais, ce ne sont pas moins de 80 000 000 Américains qui ont également une carte valide de Transfert de prestations électroniques (EBT) leur permettant de réaliser des achats dans le cadre du Programme d'Aide Nutritionnelle Complémentaire (SNAP), bénéficiant de l'aide temporaire aux familles nécessiteuses (TANF) et également du Programme de nutrition des femmes, des nourrissons et des enfants (WIC). Et il y a urgence, l'actuel sénat Américain qui s'illustre par sa grand ebonté à décidé de réduire les bénéficiaire de la Carte EBT.

Désormais via ce programme Amazon Prime, ces clients sont admissibles à un abonnement d’un an à Prime facturé à 5,99 $ par mois (50% remise vs 99$ prix habituel, 10€ si paiements mensuels, et 299 $ pour l’offre fresh). Un service Prime ‘’ faibles revenus’’ qui pourraient profiter donc à ces 80 000 000 d’américains recevant ces aides gouvernementales et qui complète des fonctionnalités dont ils bénéficiaient déjà. 

Ce n'est pas la première fois qu'Amazon est soucieux de toucher les consommateurs à faibles revenus … une ambition que l’on peut concevoir face à son rival local Wal-Mart. En avril, la société avait légalement lancé Amazon Cash, qui permet aux personnes n'ayant pas de carte de crédit ou des revenus en dessous des critères bancaires et qui visitent des retailers ‘’physiques’’ comme CVS (drugstore et Pharmacy US) de déposer entre 15 et 500 $ en espèces sur un compte Amazon et d’avoir donc la possibilité de régler simplement en présentant un code à barres à la caisse de ces retailers. Le débit étant fait sur leur compte Amazon, qui se substitue donc à la banque... qu'ils n'ont généralement pas... BtoP.

Amazon crée une offre Prime Social pour les 80 000 000 d'américains non bancarisés ou à faibles revenus.

Cela rejoint une réflexion personnelle car je pense depuis un certains temps que le budget dédiés aux ''courses'' habituelles des foyers devraient migrer vers les retaillers au détriment des Banques. C'est le cas de Amazon Cash mais également de Alipay. Vous versez les fonds dédiés à votre budget ''de fonctionnement'' du foyer chez votre retailer préféré en début de mois, et il vous rémunère sur l'utilisation de ceux ci chez lui... alors que la tendance a ctuelle des banques est maintenant plutôt de vous demander de payer pour qu'ils continuent à gérer votre budget.... 2€ par mois... Le conso va vite réfléchir à des alternatives type Cash... ou simplement Nickel en France, Anytime ou C-zam du groupe Carrefour.

A suivre mais cela me rappelle une discussion horrible et qui me hante, que j'avais eue avec un Dir Marketing d'une enseigne alimentaire Française du top 5, et qui quand je lui parlais de ''fin de mois'' et de ''Français non bancarisés'' dont il fallait tenir compte me disait sérieusement : "mais Jean Marc tout ça c'est du social ... moi je laisse ça à nos concurrents ..." Heureusement il n'est plus en place depuis ... 

Commenter cet article