Alexandre Bompard à la tête de Carrefour : et si c'était lui ?

Publié le par le-furet-du-retail

Alexandre Bompard à la tête de Carrefour : et si c'était lui ?

Et si c'était lui ? Les lecteurs de mon ''own'' blog le savent, j'avoue une certaine admiration pour Alexandre Bompard son audace et ses succès. Dès la première heure lorsqu'il a repris cet incroyable challenge Fnac, j'ai aimé : oser sur une enseigne moribonde et dont on ne donnait plus bien cher ... et gagner avec aujourd'hui une capitalisation de 1,7 Milliard € (soit x 5 depuis son introduction en 2013). Une méthode, une vision et une audace froide ... d'entrée en 2010 il annonçait la couleur en présentant sa stratégie lors de sa première conférence de presse : « Ce n'est pas un plan de résistance mais un retour à l'offensive ! ». Bim...!

Ce dirigeant est un vrai visionnaire ''360" (au sens économique du terme), un meneur d’homme et un formidable mobilisateur d'énergies. En cela on peut commencer à entrevoir pourquoi ce serait l'homme de la situation pour Carrefour... en pleine crise de confiance de ses actionnaires.

Car c'est aussi sa marque de fabrique : ce n'est pas rien d'acquérir la confiance d'actionnaires souvent soucieux de sortir de '' grosses galères ''. Ce fut le Cas de PPR - devenu Kering - avec la Fnac en les convainquant sur une stratégie ambitieuse de retour en bourse d'une enseigne en dérive. Puis ce fut ce formidable défi Fnac Darty (même si la plus grosse partie du dossier reste à réussir : la fusion culturelle). Sans reparler de C+ et de Europe 1...
Et ce qui m'a souvent frappé ? Alexandre Bompard est un faux ''homme pressé'' qui sait prendre et accorder du temps au temps ! Et sa main ne tremble pas. Et que l'on ne s'y méprenne pas, aucune once de sentiment de supériorité, l'homme est profondément humain, et même avec cette vision incroyable il laisse toujours aussi de la place pour le doute. 

Alexandre Bompard à la tête de Carrefour : et si c'était lui ?
Alexandre Bompard à la tête de Carrefour : et si c'était lui ?

Alors on se prend à rêver : Et si cela marchait aussi pour Carrefour ?

L'évidence c'est déjà que la méthode Bompard est à l'opposé de celle que l'on peut connaître dans ce groupe actuellement (avec tout le respect que j'ai pour Carrefour, Georges Plassat et les équipes...).

L’homme manage avec des équipes très courtes, musclées pour la course et en qui il fait toute confiance, avec une soif d’avancer très vite et une audace que tout le monde ne peut pas suivre. L'homme à cette motivation permanente de la gagne ''aux points'' des matchs y compris au tie break ! Ce n'est pas pour rien qu'il est totalement fan amoureux de Roger Federer ...

Mais si on n'est pas capable de vouloir ou pouvoir gagner la partie avec lui, alors autant se retirer de suite du jeu. Et il est fort à parier que la désormais probable arrivée de Alexandre Bompard à la direction de Carrefour devrait très sérieusement bousculer une culture qui a certes contribuée au succès de Carrefour mais qui avait, comme toutes les entreprises leaders, profondément besoin d'un troisième souffle. Et les équipes dirigeantes Carrefour devraient vite découvrir qu'il y a aussi un autre type de mode de management ... basé sur l'écoute.

Certes c'est toujours plus facile après, mais je pense pouvoir affirmer que d'entrée et avant même l'annonce des candidats à la succession, j’aurai parié gros sur cet homme pour prendre la tête de ce groupe en recherche d'avenir meilleur et de mieux s'insérer dans une mouvance à la fois locale, et internationale...

Pas simple? Alexandre Bompard à la tête de Carrefour pardonnez-moi l’expression quelque peu triviale, mais c'est comme Macron à la tête de la France ... ‘’ça à de la gueule’’ .Et je pense sincèrement que c’est la meilleure décision que ce groupe et ses actionnaires pouvaient prendre en 2017, période de pleine mutation générationnelle et de gouvernance des entreprises.

Pour diverses raisons : sa capacité à redresser économiquement et durablement un groupe se cherchant dans ce nouveau monde du commerce ''no border'', sa vision d'un commerce ''moderne'', sa capacité à comprendre les enjeux d'un commerce devenu ''cross border'', ses nouvelles méthodes de gouvernance, et surtout réinscrire Carrefour dans l'audace. 

Alexandre Bompard à la tête de Carrefour : et si c'était lui ?

Alexandre Bompard, Arthur Sadoun, Hubert Joly, Thierry Cotillard, Etienne Hurez, Regis Schultz, Emmanuel Macron, Mouhnir Mahjoubi, …. Vous ne trouvez pas qu’il y a du changement générationnel actuellement ? Pour Carrefour c'est le bon moment.

Car face a eux : Serge Papin en fin de mandat, JC Naoury, M. Edouard Leclerc ... Il y a actuellement cette formidable bonne nouvelle de ‘’bascule générationnelle’’ qui s’accélère et qui est en train de changer le visage de la France. Et cette bascule générationnelle à ceci de différent des précédentes qu’elle ne se fait pas au profit ‘’d’héritiers’’ naturels ou au mérite, mais souvent dans la disruption, d’hommes venus de nulle part : fini le passage du pouvoir à des ‘’clones’’ décrochés à la concurrence. Autres caractéristiques de ces nouveaux dirigeants, souvent digital natif (première heure) ils sont tous dans leur temps et opérationnels, des hommes de terrain, adeptes du mode agile et de la gouvernance à prise de décision courte.

Car oui contenir ce que beaucoup pensaient n’être qu’une parenthèse dans le temps : les ''technologies ? ''pour les bobos", Amazon ? ''ça ne gagnera jamais d'argent'', la digitalisation ? ''un truc de geeks'‘, l’évolution sociétale ? ''rien de définitif que des effets de modes'‘, la nouvelle économie  ? ''ah les gafa qu'ils paient déjà leurs impôts ...'' , le mode collaboratif ? ''un truc d'altermondialiste''…. un monde contraint a la nouveauté. Ouf.

Alexandre Bompard à la tête de Carrefour… et seul ! Certes ce n’est pas encore totalement entériné, et cela devrait se faire en deux temps : d’abord un conseil d’administration le 12 juin et l’assemblée générale Carrefour qui aura lieu le 15 juin … mais c’est quasi officiel, lui-même ne cachant pas selon son entourage que sa décision serait prise : Alexandre Bompard serait le prochain CEO du groupe Carrefour ex N° 2 mondial du commerce, ex N° 1 en France.

Alexandre Bompard à la tête de Carrefour : et si c'était lui ?

Alexandre Bompard aurait semble-t-il demandé les pleins pouvoirs sans période de gestion partagée, sans état de grâce, et tout de suite !

Indiscutablement on savait depuis un certain temps que les actionnaires du groupe n’étaient plus d’accord entre eux, notamment depuis le retrait du fond américain Colonny. On les savait aussi irrités par les méthodes actuelles. A preuve, alors que l’échéance du mandat de l'actuel CEO était prévue en juin 2018, Alexandre Bompard devrait prendre les fonctions de Président dès Septembre, et sans période de ‘’gestion partagée’’. Ce qui effectivement n’est pas totalement dans la façon de diriger de l'homme. Collégialement oui, mais partagée ??? 

Et ce qu’il me plait en conclusion c’est qu’au-delà du fait de penser qu’il sera l’homme du futur pour le Groupe Carrefour, Alexandre Bompard prend ici pour la première fois la direction d’un groupe à dimension internationale et encore N° 4 ou 5 mondial suivant les classements …

Bonne chance Mr Bompard …

Commenter cet article

Angelilie 06/06/2017 15:49

toujours un plaisir de flâner sur vos pages. au plaisir de revenir. N"hésitez pas à visiter mon blog. lien sur pseudo. à bientôt.