Walmart rachète Jet : et si l’algorithme finissait par tuer le commerce ?

Publié le par le-furet-du-retail

Walmart rachète Jet : et si l’algorithme finissait par tuer le commerce ?

En janvier Walmart ex leader mondial du commerce annonçait la fermeture de 289 magasins touchant ainsi 16 000 collaborateurs. En Juin, Walmart déclarait qu'il vendait sont site Yahaodian à JD.Com signe d'un changement radical de stratégie en Chine.... et 8 mois plus tard le même Walmart annonce sans fard qu’elle va faire un chèque cash de 3 milliards de Dollars et céder 300 000$ en action pour racheter une plate-forme de e-commerce et place de marché, certes ‘’spéciale’’, créée en Juillet 2015.

Nous avons beau nous habituer aux montagnes russes de la nouvelle économie et de ses ‘’licornes’’ mais c’est interpellant : c’est le prix sur lequel vient de s’engager Walmart pour racheter Jet.com crée par Marc Lore, Mike Hanrahan et Nate Faust.

Mike Lore étant déjà un ‘’vieux de la vieille’’ dans le domaine du e-commerce puisque créateur entre autres de Diapers.com (pionnier de la vente en ligne de couches et produits infantiles) qu’il s’était empressé de revendre 545 M$ à Amazon en 2011, entreprise dans laquelle il a continué à travailler durant 2 ans. Et auparavant Mike était banquier d’affaires notamment au crédit Suisse de Boston, autant dire que l’algorithme n’a aucun secret pour lui.

Mais d’où sort cet ovni ... ou sous-marin ... Jet.com ?? Je n’arrive pas à comprendre.

Imaginez une société crée en 2013 dont la plate-forme ‘’on line’’ n’est ouverte que depuis juillet 2015 (au départ sur un système payant comme Costco ou Amazon prime, mais vite abandonné dès Oct 2015) et qui revendique déjà 1 000 000 000 $ de CA en année un (place de marché inclue) 4 000 000 000 de clients au rythme de 400 000 nouveaux clients par mois, plus de 25 000 commandes chaque jours, 2400 boutiques classées en 20 catégories offrant plus de 12 000 000 de références (code EAN) … Bref une start-up ‘’sans stock’’ avec une valorisation estimée de 1 Milliard de $ et rachetée 3,3 milliards de $ par Walmart… est-ce bien raisonnable ?

Walmart annonce que pour l'instant, les sites restent autonomes.. mais le " Every Day Low Price " apparaît déjà dans la home page Jet !

Walmart annonce que pour l'instant, les sites restent autonomes.. mais le " Every Day Low Price " apparaît déjà dans la home page Jet !

Et pourquoi ce prix hallucinant accepté par un groupe Walmart encore ‘’malade’’ (s’il s’en remet un jour) du Tsunami digital. Une des explications tient déjà dans le fait que plus qu’une une place de marché Walmart achète ici un ‘’système’’ complexe algorithmique de calcul de prix et d'alignement de tarif en temps réel. Ce système à le mérite de regrouper plusieurs systèmes déjà existant, et pourrait peut-être permettre à Walmart de recoller à Amazon en mettant en place une offre ne permettant même pas la comparaison des prix.. puisqu'ils évoluent en permanence, face à un Amazon capable de changer 2 500 000 prix par jours grâce à ses sniffers. Là on ne joue plus dans la même cours..

L’incentivizing et une stratégie anti-unitaire : la planche de salut que s’offre Walmart. JET.com dans la conception même de son outil ne parie que sur le prix comme clé d’entrée au e-commerce ( ce que les puriste appelle la stratégie du ‘’go-to-e-commerce’’). Un prix recalculé en permanence en fonction de multiples critères et qui peut évoluer jusqu’au moment où vous appuyez sur le bouton ‘’buy now’’. Et compte tenu de la spécificité des clients de Walmart, cela a du sens. C’est un pari sur le prix ’’avant tout’’, là où Amazon parie du un parfait équilibre entre prix / assortiment / services ...

Tout se passe sous vos yeux et en temps réel... ancien prix barré, nouveau prix en rouge et rappel en pourcentage de ce que vous économisez à l'unité et au global.
Tout se passe sous vos yeux et en temps réel... ancien prix barré, nouveau prix en rouge et rappel en pourcentage de ce que vous économisez à l'unité et au global.
Tout se passe sous vos yeux et en temps réel... ancien prix barré, nouveau prix en rouge et rappel en pourcentage de ce que vous économisez à l'unité et au global.
Tout se passe sous vos yeux et en temps réel... ancien prix barré, nouveau prix en rouge et rappel en pourcentage de ce que vous économisez à l'unité et au global.

Tout se passe sous vos yeux et en temps réel... ancien prix barré, nouveau prix en rouge et rappel en pourcentage de ce que vous économisez à l'unité et au global.

Avec Jet Walmart se dote d’une plate-forme hybride, un mix entre Groupon, Vente Privée, Costco et Amazon.

Comment ça marche ? Jet est le pionnier dans l’incentivizing et du marché anti-unitaire. Sa proposition de valeur réside dans la capacité qu’ont ses algorithmes à pouvoir recalculer en permanence et en temps réel le prix des produits que vous rentrez dans votre caddie virtuel et en fonction de multiples critères comme bien entendu le nombre de produits acheté ou le volume qu’il occupe dans le carton d’expédition (à la manière de Pantry) mais pas que.

A la manière des compagnies aériennes low-cost le prix change aussi lorsque ’acheteur accepte certaines contraintes. Exemple : payer en ‘’débit’’ plutôt qu’en ‘’crédit’’ et avoir ainsi une réduction globale. Pour mémoire, aux USA, le paiement en carte de crédit à ‘’débit différé’’ coute à l’enseigne, ici Jet vous propose donc de payer moins cher si vous acceptez de payer en ‘’débit immédiat’’. Autre exemple : vous renoncez à votre capacité à retourner les produits achetés sur le site et donc aux obligations légales du vendeur ... là si vous y renoncez, c’est moins cher, etc…

Faites le test il est intéressant de voir comment les prix des produits déjà présents dans votre ‘’caddie’’ virtuel Jet changent instantanément en fonction de ce que vous rajoutez … flippant car vous ne voyez pas comment un commerçant traditionnel pourrait suivre sur ce système.. imaginez que vous ne connaissiez le montant de votre caddye que lorsque la caissière a terminé le passage de vos produits au scanner …Avec ce système on gratte les dernières couches d’économies que l’on peut encore gagner sur les charges, et au lieu de les rentrer dans le profit, on le répercute en temps réel au consommateur...

Le commerce via l’algorithme cherche à s’affranchir d’une part importante de charges qui restent imputables sur le prix de vente : la logistique, l’optimisation par des sur-conditionnements, les conditions transactionnelles - Amazon ayant le premier donner l’exemple avec Pantry ou Panier plus - l’achat groupé ‘’buying group’’, le stockage.

C’est la course à l’échalote : des prix bas ‘’à tout prix’’ calculés par des algorithmes qui créent une déflation que jamais le commerce ‘’physique’’ ne pourra suivre ... mais le mal est fait et il va falloir s'adapter !

« Depuis des années, nous cherchons toujours des façons de réduire encore les prix ( Every Day Low Price oblige NDLTR ) d'élargir notre assortiment à moindre cout (place de marché / vendeurs tiers) et d'offrir une expérience d’achat en ligne la plus simple possible parce que c’est ce que veulent nos clients» déclare Doug McMillon, président Wal-Mart Stores, Inc. « Nous croyons que l'acquisition de Jet accélèrera nos progrès par rapport à ces priorités. Walmart.com va croître plus vite, l'expérience d’achat sans faille que nous recherchons se développera plus rapidement, et nous allons également permettre à la marque Jet d’être encore plus rapidement ‘’succesfull’’. Nos clients vont y gagner, et l’esprit Corp Walmart aussi ».

« Et 'acquisition de Jet infusera à Walmart des idées neuves et des expertises nouvelles. Nous espérons rendre la marque encore plus attrayante en particulier sur les cibles des millenials et les premières générations digital native. ». Sachant qu'avec la place de marché déjà bien fournie de Jet, les marques les plus recherchées y sont déjà, Walmart fait aussi via cette acquisition un bon en avant dans la qualité de son offre.

Comparez les prix : jet est moins cher qu'Amazon et Walmart.com et vous fait en plus des réductions en temps réel.
Comparez les prix : jet est moins cher qu'Amazon et Walmart.com et vous fait en plus des réductions en temps réel.
Comparez les prix : jet est moins cher qu'Amazon et Walmart.com et vous fait en plus des réductions en temps réel.

Comparez les prix : jet est moins cher qu'Amazon et Walmart.com et vous fait en plus des réductions en temps réel.

Walmart rachète Jet : et si l’algorithme finissait par tuer le commerce ?

En conclusion que veut dire cet ‘’investissement’’ à 3,3 milliards de dollars. Deux solutions : soit du désespoir soit de la vision.

# Hypothèse 1 : le désespoir.

Il n’est plus possible de le cacher : Walmart acteur leader de la distribution de la ‘’old economy’’ et resté sur le principe du ‘’no parking no business’’, est perdue, désespérée, à court d’arguments vis-à-vis de ses actionnaires. Et avec ce rachat elle fait ‘’ tapis’’ dans une partie de poker qu’elle est en train de perdre. Un tapis à 3,3 Md$.

Walmart est à court d’argument car le groupe essaye depuis plus de 15 ans de réussir sa mutation digitale sans pour autant y arriver. Il décide ‘’le tout pour le tout’’ en brisant la glace, en faisant un immense pas dans l’inconnu, et se sacrifie sans déplaire à ses actionnaires sur l'autel de l'algorithme.

Et là par opportunité Walmart tombe sur Marc Lore, ayant déjà fait affaire avec Amazon, capable de jouer la surenchère en arrivant à convaincre Walmart de passer à la vitesse supérieure en adoptant la stratégie ‘’go to e-commerce’’ la plus proche de EDLP avec sa start-up naissante, et de lui faire un chèque cash de 3 Md de dollars …

Hypothèse 2 : la vision.

Walmart, armé de @walmart lab à compris que son salut était dans une prolongation sans faille on line du ‘’every day low price’’. Dans ce cas, la mesure algorithmique des prix, les comparateurs en temps réel de prix en ligne et les ‘’initiateurs de réduction en temps réel’’ de Jet la séduise… et Walmart investit sans compter en lançant son ‘’Incentivizing’’ contre les ‘’sniffeurs’’ de Amazon.

Et il est probable que cette vision inclut que l’enseigne est prête à continuer à fermer des magasins pour déplacer ses revenus en ligne? Elle est prête à faire évoluer la marque Walmart dans quelque chose de différent tout en restant fidèle à son ADN.

Walmart est prête à faire des concessions sur le passé, et dans cette vision Walmart pourrait devenir quelque chose de très différent à l'avenir. En réalisant enfin et vraiment que le marché à durablement et radicalement changé, qu'il va de plus en plus être ''cross border'', et plus que de continuer à jouer la cross-canalité un changement sur le fond est nécessaire dans sa stratégie et sa tactique … les ventes en ligne 2015 de Walmart n’étant ‘’que’’ de 13,7 milliards $ soit 3% de son CA, comparativement au 107 milliards $ d’Amazon.

Mais Walmart a une présence dans le monde réel énorme et qui peut compléter son dispositif on line, avec plus de 11.500 magasins dans 28 pays - y compris le Sam Club et des dizaines d'autres marques - et environ 260 000 000 de clients hebdomadaires.

Mais si elle ne le réalise pas cette vision, Walmart suivra Sears dans le tourbillon, et finira comme beaucoup dans les abysses du commerce ‘’industriel’’ des années 1970 qui est en train de fermer sa parenthèse : celle du ‘’no parking no business’’.

Publié dans cross channel analysis

Commenter cet article

Mobile Marketing Trends 09/09/2016 12:02

Bravo !