Target divise son seuil d'accès la livraison gratuite de 50 à 25$. La bataille du Free Shipping fait rage!

Publié le par le-furet-du-retail

Target divise son seuil d'accès la livraison gratuite de 50 à 25$. La bataille du Free Shipping fait rage!

La bataille du ‘’free shipping’’ - ou en tout cas des seuils et modes de livraison gratuites - reste le plus grand combat mené entre enseignes ‘’on ou off’’, pure Player ou click and mortar dans cette dernière phase de la mutation numérique du commerce qui a fait exploser, et c'est bien, la notion de service… etc.

Mais les composantes deviennent excessivement coûteuses et difficiles à intégrer aux frais fixes d’un magasin mais restent les seules conditions pour s’adapter au nouveau paradigme imposé par le client "venir au magasin? bof, à voir. Qu'est ce que vous me proposer?"

#1 / LE MOYEN DE LIVRAISON (ou venir chercher donc borne ou quai d'accueil ) mais si j’ai tout fait auparavant en ligne....

#2 / LA RAPIDITE … nous sommes loin du ‘’one day delivery’’ et même plus dans le ''same day delivery''... nous nous rapprochons de ‘’dans l’heure qui suit ma commande en ligne’’ (ex. Amazon Now)

#3 / SANS RUPTURE….

# 4 / et si possible GRATUIT.... quelles sont vos conditions?

Bonjour l’intégration du surcoût dans un commerce qui a déjà ben souvent du mal à conserver ses marges. Mais la clé est là si tu veux garder du business pour ton magasin ‘’physique’’, il faut vendre ne ligne. Incroyable et inaudible il y a encore quelques mois par une enseigne.

Au départ il faut bien se dire que c’est une habitude prise par les clients avec la montée en puissance de le vente en ligne : d’abord moyen de réaction des commerces de proximité (souvenez-vous Monoprix, U et consort ont démarré parallèlement à l’arrivée des sites de e-commerce hourra et Ooshop.

source retail wire 02 15.

source retail wire 02 15.

Depuis c’est une bagarre entre quel montant minimum d’achat, prix de la livraison, et comparaison des deux en final. Et là aux States entre Amazon, Best Buy, Wallmart et Target la bataille fait rage. Comparaison livrée par le site Retail Wire suite à la déclaration de guerre de Target qui de décider d’être le ‘’mieux offrant’’ sur ce point.

Il faut un minimum de commande de 35 $ pour les acheteurs sur Amazon.com (membres non-Prime) et de Best Buy pour obtenir la livraison ‘’free delivery’’.

Les clients Walmart.com doivent eux dépenser 50 $ sur les commandes éligibles pour bénéficier de la livraison gratuite.

Target.com, depuis hier à décider d’abaisser son seuil de livraison de commande minimum à 25 $, sans exclusions, pour ses clients en ligne pour obtenir leurs commandes sans frais d'expédition… ‘’free’’, en passant donc directement et de manière permanente d’un seuil de livraison gratuite à partir de 50 $ à 25 $.

Target mise sur l'installation des habitudes, la répétitivité et la fidélisation des paniers ‘moyens’’. Target fait ainsi suite à un succès sans précédents offerts aux clients de Target.com bénéficiait de la livraison gratuite ‘’sans conditions’’ (mais limité à la période de Noël). M. Goldberger décrit comme la «réponse enthousiaste» à la libre offre de transport de l'entreprise au cours de la saison des vacances. Entre la fin Octobre et le 20 décembre, les clients ont reçu la livraison gratuite sur toutes les commandes Target.com indépendamment de leur taille.

 

 

"Lowering the free shipping threshold from $50 to $25 is one more way Target is putting guests first and making it easier for them to shop Target when and where they want," said Jason Goldberger, president of Target.com and Mobile, in a statement….

"Now, whether guests are stocking up or doing fill-in shopping, we've enhanced our year-round shipping offer to be one of the best in all of retail."

Target divise son seuil d'accès la livraison gratuite de 50 à 25$. La bataille du Free Shipping fait rage!

Une confirmation aussi que les retailers ‘’physiques’’ historiques Brick and mortar ont décidé de faire du numérique leur principal canal de connexion avec leur clients

En abaissant le cout de livraison, mais également en poussant les offres types ‘’click and delivery’’ en garantissant que 80% des commandes passées en ligne depuis le site Target.com sont délivrables en moins d’une heure en magasin….

Les magasins deviennent donc également des ‘’mini’’ centres de logistiques (c’est pour moi l’avenir, le magasin gérera la livraison des .com sur sa zone de chalandise (mais pas en picking). Target prévoit d’étoffer ses offres logistiques locales à Memphis, New York, Pennsylvanie.

D’après Brian Cornell CEO Target, l’enseigne cherche à accélérer la croissance de ses ventes au travers des canaux numériques. Selon un rapport Star Tribune, les ventes en ligne représenteraient actuellement seulement 3% dans les ventes totales de Target (donc très faibles) là où elles pèsent 8% des ventes totales de son voisin du Minnesota, Best Buy.

Les pure players n’ont qu’à bien se tenir

Commenter cet article