Jack Ma : star de Davos. Où va Alibaba ?

Publié le par le-furet-du-retail

Jack Ma : star de Davos. Où va Alibaba ?

Le World Economic Forum 2015, grand messe de la finance et des décideurs politiques et économiques mondiaux a accueilli Jack Ma le trublion du e-commerce chinois à l'introduction historique de 25Md$ à Wall street en Aout 2014, et qui peut faire trembler le monde du e-commerce des 10 prochaines années.

Nous avions connus le modèle des pionniers et inventeurs du e-commerce les Américains, mais celui ci va dorénavant être matché sur le plan mondial par celui de cet autre pionnier Chinois, inventeur de la place de marché virtuelle mettant en rapport des personnes qui cherchent à vendre à d'autres qui cherchent à acheter. D'abord avec Alibaba en BtoB dans les années 2000, puis depuis 2004 dans le BtoC avec Tmall et CtoC avec Taobao (90% du marché Chinois du CtoC).

Mais ce qui caractérisent ces deux modèles Américain / Chinois c'est déjà leur spécificité culturelle et totalement en phase avec leurs sociétés respectives.

D'abord personnellement je pense que ses deux concurrents principaux Alibaba et Amazon ne s'affronteront jamais directement. Ils rayonneront chacun de leurs places fortes géographiques, sur les bases de leur propre modèle l'hypermarché virtuel (mixant fond de rayon et place de marché) d'un côté, et le 100% éco système market place d'autre part.

Amazon sera plus conquérant que Alibaba en frontal car ses cibles sont directement les foyers. Alibaba sera plus sur un éco-système économique"" proposé à des ''marchands'' ou producteurs souhaitant vendre en chine et hors chine. Et notamment les ''chinois hors de Chine''.

Alors que Jeff Bezos, Libertarien prônant la liberté de l'entreprise privée, n'a comme vocation que de servir au mieux un client, le foyer type ''américain'' avec tous les moyens possibles pour les connecter 24/7 et en devenir presque leur fournisseur unique materiel, alimentaire, équimement du foyers, produits culturels et dématérialisé comme la 3D ...

Jack Ma, professeur de tai-chi, est lui orienté vers un éco-système plus social, une machine économique au service de son pays et de ses habitants, les Chinois. Il va au delà du e-commerce et le succès insolent de Alipay en est une preuve : ''Le monde de la finance à besoin d'un élément perturbateur. Si les banques sont incapables de changer, nous allons les forcer à changer'' déclare t'il à Challenge en Oct 2014 après son introduction.

Et alors qu'il dit que son gouvernement ne pourra jamais créer de e-commerce, il se sent ''responsabilisé'' pour sensibiliser les gouvernants chinois que le le digital et le commerce électronique est bénéfique pour la société Chinoise et le Chinois ..... tout en étant vigilant sur les problèmes de sécurité dont il avoue ne pas avoir encore toutes les clés.. mais il fait confiance aux jeunes entrepreneurs qui travaillent sur ce sujet à l'intérieur même de son entreprise.

Et les Chinois ont cette chance d'avoir sauté directement une génération : économique, sociétale, digitale, mais pas culturelle. Et sans complexe ni tabous passer de l'achat traditionnel à l'achat ''frénésie'' sur le web.. tout en arrivant à marier parfaitement les deux et une réalité. Il suffit d'aller à Shangai pour voir comment on peut payer avec son téléphone et AliPay dans un commerce très ''traditionnel'' vendant tortues et crapeaux vivants, sur un marché au fin fond de la vieille ville.

Jack Ma : star de Davos. Où va Alibaba ?
Jack Ma : star de Davos. Où va Alibaba ?  Jack Ma : star de Davos. Où va Alibaba ?
Jack Ma : star de Davos. Où va Alibaba ?

C'est donc fort de son introduction en bourse à Wall street que Jack ma est venu expliquer sa vision et sa stratégie à venir devant le parterre prestigieux du World Economic Forum.

Il n'est pas en quète de respectabilité financière, il n'en a pas besoin, ce n'est pas son soucis, il a fait se preuves et attire derrière lui tout un peuple. Il vient justement expliquer que faire sans lui sera dorénavant impossible avec une stratégie d'expansion entièrement tournée vers le commerce et rien que le commerce. Alors oui il va piétiner les même chemins que les modèles américain avec Amazon et e-Bay en tête, mais le sujet est déjà ailleurs puisque ses ventes - et profits - sont déjà largement supérieurs à l'ensemble des acteurs Pure Players US réunis. Mais son objectif est simple : àdapter son système à une zone de chalandise de 2 000 000 000 d'utilisateurs., sachant que par ex Tmall compte déjà plus de 250 000 000 de clients actifs.

#1 Adapter son éco système au petit commerce mondial . 

Adapter au 'petit commerce mondial'' sa plate forme Taobao qui comporte actuellement plus de 500 000  000 millions de membres (clients) et plus de 800 000 000 de produits à la vente et contrôle plus de 90% du marché BtoB en Chine. Et n'oublions pas Aliexpress déjà utilisé par tous les artisans y compris français pour se fournir en matériaux.

Objectif : 2 000 000 000 de membres et 10 000 000 de petites entreprises hors Chine. Ce qui confirme par contre que comme pour e-bay, le modèle ne sera pas réservé à de seuls ''particuliers'' et vente d'occasion, mais bien à des petits producteurs et commerçant professionnels.

# 2 Passer au delà de la grande muraille et attaquer le commerce mondial. 

Losque l'on parle de la Chine on parle de marché interieur et de marche ''hors Chine''. Mais une des cibles prioritaire de JAck Ma est également les ''expat.. et la diaspora chinoise répartie dans le monde. Commerçants, exportateurs, importateurs installé partout dans le monde vivant souvent en communauté (voir par ex le 13ème Chinois à Paris ou China Town à New York) pour des raisons de langues et de culture. Ils vont devenir les piliers de sa stratégie internationale et les ambassadeurs de Alibaba et de Jak hors Chine.. sans avoir à convaincre les locaux. 

 En outre, à l'image de la stratégie de son site 11main.com aux Etats-Unis, Alibaba prévoit également de la vente sur mobile destinée cette fois des internautes membres de la communauté. Et quand j'ai regardé ce site... https://11main.com/ comment imaginer un instant que c'est un site US .... destiné à l'utilisation d'App mobile pour acheter de la mode.... et appartenant à alibaba.... oui il avance en secret. 

Jack Ma : star de Davos. Où va Alibaba ?
Jack Ma : star de Davos. Où va Alibaba ?

# 3 historique : l'introduction en bourse de Alibaba à de quoi laisser à réflechir. 

Rappelons que l'introduction d'Alibaba en Bourse s'est révélée la plus importante opération boursière jamais réalisée à Wall Street avec 25 milliards de dollars levés (environ 20 milliards d'euros). Dans la foulée de sa mise en Bourse à 68$ l'action, le géant chinois du commerce en ligne s'était offert un rebond de 38%... Actuellement, l'action évolue encore à plus de 100$, après un pic touché à 120$ le 13 novembre dernier, pour une capitalisation boursière de 256 Mds$. Suite à cette opération capitalistique réussie, Jack Ma est ainsi devenu l'homme le plus riche de Chine...

Jack Ma : star de Davos. Où va Alibaba ?
Jack Ma : star de Davos. Où va Alibaba ?  Jack Ma : star de Davos. Où va Alibaba ?
Jack Ma : star de Davos. Où va Alibaba ?  Jack Ma : star de Davos. Où va Alibaba ?
Jack Ma : star de Davos. Où va Alibaba ?  Jack Ma : star de Davos. Où va Alibaba ?

Commenter cet article