Quand Amazon sort son catalogue Noël et utilise les codes des retailers : #3 les communications ''spéciales Noël''

Publié le par le-furet-du-retail

Amazon sort un catalogue ''jouets de Noël'', le Bon coin joue l'affichage de proximité, Toysr'us.fr distribue des prospectus en boites à lettres pour renvoyer sur leur site e-commerce sur les zones où ils n'ont pas de magasin...

Ce que j'en retient c'est que les pure players du web et pour ces grands temps forts commerciaux calendaires et ''grandes messes du commerce'' (Noël, Pâques, Soldes, Rentrée....) commencent à jouer et à reprendre les codes du commerce traditionnel. Longtemps j'ai défendu que le fameux prospectus en boites aux lettres était rassurant pour le client situé sur la zone de chalandise d'une enseigne... et qu'à la limite on se moquait de son ROI, le simple fait de le trouver dans sa boite à lettre le matin avec son courrier est le signe que ce commerce existe dans sa zone de chalandise. La seule manière de prouver que cela marchait c'est que quand on l'arrêtait ... le trafic chutait. Tous les distributeurs ont essayé... et arrêté.. Leclerc en tête ! Le ''print'' fait partie de la vitrine commerciale de la zone ou de son univers ''d'achat''... Par contre dorénavant la zone de chalandise ''physique'' (primaire 5 minutes à pied, secondaire 15 minute en voiture...) ..lutte contre une zone de chalandise ''virtuelle'' mais bien réelle au sein du foyer connectés.

Et il est donc normal que les acteurs du ''nouveau commerce'' et 100% web souhaitent émerger et exister dans les foyers et autrement que par la simple vitrine digitale. Ils reprennent simplementles codes de la distribution traditionnelle.

Ex. Amazon sort un ''catalogue'' Jouets de Noël : mon analyse.

Je l'ai entre les mains depuis une semaine le catalogue Amazon spécial jouet représente ce qui me semble être l'excellent exemple de l'équilibre qui est en train de se créer entre on et off, et finalement un premier aveu de faiblesse des leaders du commerce 100% web. Je m'explique.

Les brick and mortar envahissent les écrans web / mobiles / tablettes et ont enfin compris que le parcours ''cross shopper'' est trans canal... Il est donc relativement normal que les pure players utilisent le ... papier. Autant je suis intimement persuadé que ces derniers auront toujours mieux a faire qu'ouvrir des magasins, autant je dis qu'ils chercheront à exploiter les ''codes'' des acteurs physiques historiques pour exister. E-bay à ouvert un magasin éphémère Noël à Berlin en 2012 mais uniquement pour profiter de l'ambiance Noël et faire un ''coup'' de communication. C'est préférable à un ''prime time sur TF1 à 20h30....et peut être moins cher. Faites le calcul : quel est le prix d'une campagne de publicité d'une enseigne en TV distributeur pour Noël... imaginez un instant que cet argent soit utilisé autrement....

Quand Amazon sort son catalogue Noël et utilise les codes des retailers : #3 les communications ''spéciales Noël''

Donc je reviens à AMAZON : quels objectifs pour les pure players alors que l'on a la puissance des algorithmes pour soi ? Allons réfléchissez un peu !

J'adore, et je vais encore provoquer des doutes sur mon objectivité, mais je souhaite renchérir sur ce que dit l'excellent LSA dans sa news d'aujourd'hui sur ce catalogue de Noël Amazon.

# 1 / tout d'abord il s'agit d'un catalogue ''adressé'' envoyé aux clients ''premium'' ayant déjà acheté des produits ciblés ''famille avec enfants'' sur le site Amazon. De là à en déduire que demain Amazon distribuera en Boites aux Lettres c'est un peu prématuré (quoique ce ne serait pas si ridicule...).

# 2/ Malin: profiter de la locomotive des jouets de Noël pour attirer sur le site ''on line'' d'un pure player à partir d'un foyer connecté et en utilisant des codes traditionnels du ''commerce''. On avait tendance à dire que le recrutement pour un pure player du web était prioritairement sur ... le Web, et bien les temps sont en train de changer? 

# 3/ Malin: pour moi - et contrairement à ce que pense LSA - l'absence de prix est réfléchie. Amazon souhaite pouvoir adapter son offre prix jusqu'au dernier moment, et lorsque l'on sait qu'Amazon change en moyenne 2 500 000 prix par jour sur son site..

# 4/ Mailn: ne pas mettre de prix est malin pour les enfants... c'est le catalogue du père noël !!!! enfin réfléchissez un peu...

# 5/ Malin: ne pas mettre de prix incite à venir le voir sur le site....cela me semble être une super contre offensive au ''web to store''. Là nous sommes dans le ''print to web'', et pas besoin de QR Code.... ou de réalité augmentée couteuse. 

# 6 / Amazon rentre dans le sacro saint principe des catalogues des jouets must have ''à découper'' et chéri par tous nos enfants: regardez les pub US d'Amazon l'enfant est toujours au coeur de leurs communication. Et autant ils seront ''digital nativ'', autant lorsqu'ils croient au père noël c'est encore un peu tôt pour leur enlever le support papier de leur rêve.

# 7/ capter en amont les achats ‘’volumineux et pondereux’’ cadeau pour les enfants de Noël (Amazon est lègèrement en retard dans le timing avec son catalogue vs catalogue des ‘’brick & mortar’’ en BAL) mais mieux vaut tard que .... pour rappel sources LSA 85% des français prévoient d’acheter en ligne pour leurs achats de Noêl – la fevad prévoit 10% d’augmentation vs Noêl 2013 – 11,1 Mds d’Euros – ticket moyen actuel : 80€ / acte.

# 8/ Augmenter le panier moyen annuel du foyer connecté Amazon sur des best of . Comme dit Romain Voog CEO France d’Amazon, ‘’une fois que le foyer est connecté.. on sait faire’’.

 

Quand Amazon sort son catalogue Noël et utilise les codes des retailers : #3 les communications ''spéciales Noël''
Quand Amazon sort son catalogue Noël et utilise les codes des retailers : #3 les communications ''spéciales Noël''Quand Amazon sort son catalogue Noël et utilise les codes des retailers : #3 les communications ''spéciales Noël''
Quand Amazon sort son catalogue Noël et utilise les codes des retailers : #3 les communications ''spéciales Noël''Quand Amazon sort son catalogue Noël et utilise les codes des retailers : #3 les communications ''spéciales Noël''
Enfin faire participer des industriels qui ont de ''guts'' et qui n'ont pas peur du boycott des distributeurs ''historiques'' comme Légo le fait pour ce test and learn Amazon (Amazon ne sait pas s'il va perpetuer cette expérience sur d'autres temps forts calendaires, dixit LSA) c'est louable. Car la peur du boycott pour essayer de conserve l'emprise que le commerce traditionnel à sur les marques pour les empêcher d'être tenté de vendre soit en direct, soit par les palce de marché on line est importante. ON voit de smarque leaders hésiter...  Légo prend 50% de part de voix sur un catalogue Noël dont elle sait qu'il va être scruter, décortiqué, analysé par les centrales des plus lourd des commerce.... la grande distribution. Légo a dut largement contribuer largement financièrement mais pas plus que sur un catalogue ou un prosepctus de brick and mortar... : c'est malin. De plus les boites de Légo sont certainement parmi les cadeaux les plus programmés et les plus volumineux à transporter… alors autant les recevoir directement à domicile.
Enfin a noter que ce catalogue est imprimé en Allemagne, place forte europe de Amazon, et je ne sais pas s'il est décliné sur d'autres pays, ce qui expliquerait également l'absence de prix. 

 

Donc calmons nous.. tout ceci résulte d'une stratégie normale de gens purement factuels.... mais qui viennent déranger un distribution un peu trop installée sur des codes et principes imposés. La mutation est en marche et tout le monde à sa chance. ENfin fair participer des industriels qui ont de ''guts'' et pas peur du boycott des distributeurs.... à noter que Légo prend 50% de part de voix sur le mag. Et a dut largement contribuer financièrement : c'est malin, les boites de Légo étant certainement parmi les cadeaux les plus programmés et les plus volumineux à transporter… autant les recevoir directement à domicile.

 

Donc calmons nous.. tout ceci résulte d'une stratégie normale de gens purement factuels.... mais qui viennent déranger un distribution un peu trop installée sur des codes et principes imposés. La mutation est en marche et tout le monde à sa chance. 

ENfin fair participer des industriels qui ont de ''guts'' et pas peur du boycott des distributeurs.... à noter que Légo prend 50% de part de voix sur le mag. Et a dut largement contribuer financièrement : c'est malin, les boites de Légo étant certainement parmi les cadeaux les plus programmés et les plus volumineux à transporter… autant les recevoir directement à domicile.

 

Donc calmons nous.. tout ceci résulte d'une stratégie normale de gens purement factuels.... mais qui viennent déranger un distribution un peu trop installée sur des codes et principes imposés. La mutation est en marche et tout le monde à sa chance. 

Commenter cet article

artisan serrurier 25/11/2014 05:08

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.

Cordialement