Virgin Champs Elysées ? Ce seraient les Galeries Lafayettes ! Overkiff.

Publié le par le-furet-du-retail

Virgin Champs Elysées ? Ce seraient les Galeries Lafayettes ! Overkiff.

Incroyable, génial, logique, lumineux ... j'adore, j'over kiff, je saute de joie sur ma chaise ! Mais bon sang c'est bien sûr : les seuls à pouvoir reprendre cet endroit magique que ce temple mythique du 52 des Champs Elysées étaient les Galeries Lafayettes ...

L'ex Virgin Mégastore, dont les murs sont par ailleurs propriété d'un fond qatari souverain Qatar Investment Authority (QIA) et qui du coup devient concurrent du fonds d'investissement personnel du cheikh al-Thani, émir du Qatar, qui a repris en avril 2013 le Printemps, concurrent historique des Galeries...

Et ce temple de 9000 m2 qui côtoie un Monoprix historique.. devrait devenir en 2018 le flag ship des Galeries Lafayettes flambeau culturel Français, engoncé dans l'avenue Haussman, son fief mais qui reste ''à l'écart'' de la plus belle avenue du monde et qui attire 25 000 000 de touristes par an : les Champs Elysées.

A l'heure de la concurrence internationale du commerce dans les ''City'' et notamment Londres, et dont Mr Andy Street "l'Anglais"" digne boss des magasins John Lewis à donné une bien piètre image en critiquant la France ''finie'' dans un french bashing jaloux et insupportable*, Paris se bat donc avec ses armes.. il est fort possible d'après Mr Ph. Houzé himself que cela se concrétise avant la fin de l'année.

Et c'est d'autant plus incroyable que le fondateur des Galeries Lafayettes Théophile Bader, l'avait imaginé en 1927.

Pour le passionné du commerce que je suis, cette nouvelle du soir me rend heureux.. Pourvu que cette négo secrête annoncée ce soir par les Echos et devant, on l'espère, aboutir fin 2014 se réalise.

On a tremblé sur la reprise de ce temple du "52 champs zé'' qui a fait le bonheur et le malheur du dinosaure Virgin qui n'a pas su s'adapter à la mutation digitale.

On a eu peur sur le repreneur potentiel - et il fallait avoir les reins solides - rende cet endroit ''mièvre'' avec une concession automobile, un magasin de vêtements, ou une galerie atomisée ... et enfin PRIMARK.. l'horreur pour moi tant ce symbole d'enseigne ''née de la crise'' m'insupporte par son arrogance et son irresponsabilité RSE.

Dernier point et pas des moindre, les Galeries Lafayettes pourraient arborer la promesse incontournable du nouveau commerce 24 / 7. En effet après avoir profondément travaillé sa présence on line et sa cross canalité, les Galeries Lafayettes pourront afficher la promesse ''d'ouverture le dimanche'' ce qui face aux grands magasins Londoniens n'est pas anodin, les touristes visitant Paris profitant de la ''trève dominicale'' des commerces Français pour se faire un Aller Retour outre manche ...

A suivre donc. Pour sûr un cout/coup très lourd pour les Galeries.. mais quel rêve elles nous offrirait.

A lire sur les Echos.

Commenter cet article