Les débuts catastrophiques du Fire Phone Amazon : 35 000 appareils en fonction.

Publié le par le-furet-du-retail

Les débuts catastrophiques du Fire Phone Amazon : 35 000 appareils en fonction.

Il va falloir que Bezos choisisse : le Fire phone est il un vrai smartphone ? ou tel ‘’Dash’’ un outil dédié à la vente en ligne sur Amazon. 2 mois après son lancement, 25 juillet 2014, la question commence déjà à se poser. Car 35000 c'est le nombre de Fire Phone qu’Amazon aurait vendu à ce jour d’après Venture Beat* , sur une estimation faites par Charles Arthur du journal The Guardian.

Utilisant les données de réseau publicitaire Chitika et les données d’études sur l’utilisation de smartphone Comscore, Charles Arthur est venu avec un chiffre qui, bien que n'étant pas définitif, nous donne une idée du nombre de téléphones Fire phone qui sont effectivement en fonction. Et si c'est encore vaguement précis, c'est un résultat très mauvais pour Amazon.

Rappelons qu’il n’est actuellement commercialisé que par AT&T aux USA, positionné plutôt haut de gamme. Et pourtant il a bénéficié du buzz habituel dont bénéficie Amazon, dés lors que Jeff Bezos prend la parole et présente un nouveau produit.

Certes on pouvait prévoir que ce ‘’nouveau venu’’ dans le marché du smartphone ne ferait pas le trou d’entrée face au géant Samsung et Apple, mais tout de même avec 250 000 000 de clients actifs dans le monde…on pouvait s’attendre à mieux que 35 000 early adopters.

Les débuts catastrophiques du Fire Phone Amazon : 35 000 appareils en fonction.
Les débuts catastrophiques du Fire Phone Amazon : 35 000 appareils en fonction.
Les débuts catastrophiques du Fire Phone Amazon : 35 000 appareils en fonction.

Le problème ultime? Avec Fire phone Amazon a fini par ‘’se servir’’ plus que ce qu'il n’a vraiment ‘’servi’’ les consommateurs selon Venture Beat.  Moi j’y vois aussi une longueur technologique d’avance pas toujours comprise pour un usage courant, mais la ‘’brique’’ est néanmoins posée. Le chemin du succès risque d’être long et escarpé.

Pourquoi ?

La fonction Firefly : la reconnaissance d’objet – avec sa touche spécifique  - est jugée comme ‘’gadget’’. Dommage car la reconnaissance d’images, de sons, de musiques et d’objets réunies n’a pas dit son derniers mot dans les futures évolutions technologiques. Mais dans le cas du FIrephone certainement jugée comme trop captive  ‘’une tentative éhontée d’être directif dans la vente’’ juge Venture Beat….

Son prix : 199$ en access price lié à un abonnement est destiné certainement à le ‘’mettre à niveau’’ en image des  must have du moment… Apple et Samsung. Un prix élevé donnant l’impression que le ‘’e-commerçant’’ veut se positionner au niveau des leaders historiques. Il ferait mieux d’élargir et d’offrir un prix en phase avec une fonctionnalité… à fortiori quand ces fonctionnalités sont assez ‘’directives’’…et intéressée.

Un outil d’aide à l’achat sur le site Amazon.com plus qu’un smartphone ? En fin de compte, Amazon n'a donné aucune raison supplémentaire d'acheter le Fire Phone face à l'iPhone ou la pléthore d'appareils sous Android.

Et cela reste un produit qui doit avant tout faire ses preuves sur son vrai marché, en se créant une crédibilité : donc soit en innondant le marché donc ‘’pas cher’’ soit en étant patient et d’avoir le retour des early adopter, pour savoir si de gadgets à véritables innovations ses fonctionnalités feront le trou face à la concurrence directe.

Car ce que dit ou annonce Jeff Bezos n'est pas parole d'évangile... et toujours très interessé commercialement : les clients commencent à le ressentir et cela aura une limite. 

Un exemple : gardons en mémoire que la tablette numérique qui transforme le moins en acte d’achat est … Kinder Fire… loin derrière l’Ipad et Galaxy…. Paradoxal, et à intégrer car les comportement sont des similitudes.

0,82% : Kindle Fire est la plus mauvaise tablette en transformation d'achat... un comble.

0,82% : Kindle Fire est la plus mauvaise tablette en transformation d'achat... un comble.

C’est encore un peu tôt mais la stratégie de lancement et de positionnement du Firephone est faillible.

Même si Amazon baissait le prix de manière significative, d'autres industriels et sans parler de la montée en puissance des marques Chinoises hard price comme Huawey, sont déjà concentrés sur le bas-coût avec des smartphones aux fonctionnalités très larges et puissantes. Offrant en plus - contrairement au Fire Phone - l’immense avantage de ne pas être ‘’lock out’’’ vs google play, l’écosystème d'applications et des services de base de Google. C'est forcémment pénalisant pour un nouvel utilisateur de Firephone d'être conditionné encore une fois à un chemin tracé d'avance et de manière interessée.

 

Plutôt que d'un produit qui peut voler de ses propres ailes, le Fire phone ressemble plus à une ‘’déclaration d'intention’’ et un test and learn (comme souvent) de la part Amazon. Venture Beat juge qu’il veut gagner sa place dans le monde ouvert des smartphones mais en s'appuyant sur des gadgets ‘’interessé’’ commercialement et sur le battage médiatique.  Alors que ‘’gagner sa place’’ à la table des grands en offrant quelque chose de vraiment innovant et de grande valeur pour les consommateurs serait plus tactiques. Amazon doit apprendre de cet échec, et il n’y a pas grand chose à faire pour que ce système reste intéressant. Il est totalement dans le moove technologique et ''commerce'' car intuitif,  Mais il faudra choisir le partit d’en faire – à mon humble avis – un compromis entre dash et un msartphone, et l'annocer en tant que tel.

Le marché des smartphones est trop important pour qu'Amazon d'abandonne l'idée et la question n'est pas posée entièrement. Mais le fond de la réflexion doit se poser sur l'usager : est ce un outil de communiquant, dans ce cas c'estr un smartphone et il faudra arrêter toute démarche jugée comme ''lien à une vente directe''... soit c'est un Dashphone.. et alors le positionnement doit changer et l'idée de concurrencer les smartphoens abandonnée. 

Et comme disait ma grand mère : "qui trop embrasse mal étreint''.. Amazon veut mais ne va pas pouvoir être bon partout, il tire tout azimut.. Et même s'il se dit avoir du temps, son côté ''interessé" permanent commence à effleurer les esprits des consommateurs et clients de cette ''plate forme logistique''... plus que e-commerçant.

 

sources http://venturebeat.com/ 

Commenter cet article

Bedside phone holder 20/10/2016 18:00

The Molex connectors allow you to power your wired/Bluetooth GPS receiver. For more Information,

Sapiens 01/09/2014 23:20

Il risquerait de ne pas sortir en France et à en juger la description faite ce ne serait pas pure perte