La Fnac met un pied prudent mais confiant dans le monde des objets connectés.

Publié le par le-furet-du-retail

La Fnac met un pied prudent mais confiant dans le monde des objets connectés.

Un ‘’Flag ship ? ‘’ non. Le monde des objets connectés n’est pas suffisamment mature pour y ouvrir des ‘’flagship révolutionnaires’’ comme veulent bien l’annoncer une presse à sensations technologiques et des amateurs de buzz en mal de connexion. Oui la Fnac avance dans le monde de ces technologies d'avenir, et sur la commercialisation d'objets à la croisée entre l'usage et le nouveau mode connecté. Une bonne initiative pour une enseigne parfaitement légitime dans ce domaine, mais qui avance ‘’en marchant’’, consciente qu’il faut prendre pied dans ce marché qui devrait devenir exponentiel dans les 5 prochaines années mais prudemment. Signal faible ... mais quand tu décolles c’est déjà trop tard, alors il faut y aller. L'important étant d'être présent et à l'heure, au moment où ce marché à l'origine destiné aux ''geeks'' et aux ''early adopters'' va connaître une démocratisation logique et une croissance ''valeur'' profitable.

La Fnac met un pied prudent mais confiant dans le monde des objets connectés.
La Fnac met un pied prudent mais confiant dans le monde des objets connectés.
La Fnac met un pied prudent mais confiant dans le monde des objets connectés.

Un corner connecté pour la FNAC ''champs zé''. 

Pus qu’une ouverture, la FNAC à donc inauguré aux 74 des Champs Elysées un corner dédié aux objets connectés. Car en effet ce que certains appellent un ‘’flagship’’ n’est en fait qu’une partie d’un magasin FNAC déjà existant. A l'origine positionné premium téléphonie mais en ‘’spin off’’ au dessus de la Fnac ‘’classique’’ Champs zé… (logique vs partenariat exclusif SFR DANS les magasins FNAC).

Mais c’est très louable pour la FNAC sur plusieurs points.

- Une approche thématisée par secteurs, santé, sport, image … clair précis, car les contours de ce marché sont encore difficiles à cerner. Et actuellement il est dominé par le ''health&wellness'' avec les bracelets d'énergie et autres calculateurs de qualité de sommeil. 

- La prise de parole des marques. En effet c’est un marché compliqué, alors autant laisser courageusement les marques expliquer leur concept aux clients, et à la Fnac d’allouer un espace dédié à l’expérience dans ces boutiques plutôt que de vouloir tout expliquer elle même, avec des conseillers FNAC très disponibles et plutôt ‘’calés’’. Fnac annonce d'ores et déjà un partenariat avec Parrots, qui s'apprête à lancer sa deuxième génération de drones ''loisir". 

Et quand on pense que mettre un glorifier ou une PLV ‘’de marques’’ était une chose impossible il y a encore quelques années en GSS, on rend hommage aux enseignes d’avoir enfin compris que le ‘’showrooming’’ de marques étaient bénéfique à leur propre image. Et que plutôt que de se faire peur, comprendre que plus les clients ont une expérience positive en magasin plus ils transforment en achat immédiat (à fortiori sur les Champs Elysées). Alors qu’ils manipulent leur téléphone en magasin tout en vivant cette expérience est positif, ils cherchent simplement des compléments nécessaires à leur information.

 

La Fnac met un pied prudent mais confiant dans le monde des objets connectés.
La Fnac met un pied prudent mais confiant dans le monde des objets connectés.
La Fnac met un pied prudent mais confiant dans le monde des objets connectés.

Et comme toujours design et merchandising Fnac sont parfaits. Un espace dans lequel les prises de parole de marques (appelées ‘’polluantes’’ dans certaines enseignes … CQFD) se marient parfaitement.

Enfin que dire de ce voyage de rêve’’ qu’offre la Fnac dans les deux autres tiers de son magasin : la téléphonie Fun et Haut de gamme. Cela fait rêver - dans le bons sens du terme - avec des Iphone ‘’l’atelier’’ à 2800 voir 4000 €, or, argent platine. Des coques saturées de pierres ou métaux précieux… j’adore. Jamais je ne pourrais me l'offrir (ni l'envie) mais je kiff à regarder. 

Cette offre haut de gamme est justifiée par sa présence sur la plus belle avenue du monde de notre enseigne préférée... mais également peut être précurseur d’une offre FNAC adaptée aux marchés par ex des émirat ou du Moyen Orient où la Fnac commence à s’implanter en Franchise, ex le Morocco mal à Casablanca.

La Fnac met un pied prudent mais confiant dans le monde des objets connectés.
La Fnac met un pied prudent mais confiant dans le monde des objets connectés.

Donc flag ship ???… non messieurs, mais un corner expérientiel permettant test, évaluation d’impact en terme d’image, outil de communication, afin de ne pas laisser partir des pure player comme Lick devant… Mais pour sûr ce marché recèle des pépites.

Wait and see. La bonne démarche. 

Commenter cet article