Vous cherchez une nounou ou un plombier ? Amazon sera là aussi !

Publié le par le-furet-du-retail

Vous cherchez une nounou ou un plombier ? Amazon sera là aussi !

Eh oui, full services… Amazon compte lancer cette année à San Francisco une place de marché de services à domicile, qui engloberait tout ce que le service de proximité peut compter : baby-sitter, jardiniers, bricoleurs, plombiers, clowns d’anniversaire, masseurs … Dans un premier temps Amazon évalue depuis janvier le réel potentiel de la demande, approche des partenaires potentiels, et fait un test logistique.

Mais il semblerait aussi qu’Amazon cherche à tirer parti de la difficulté des acteurs actuels de ce marché à être rentable et donc qui pourraient être intéressé par une mutualisation de services du type ‘’place de marché’’ ce qu’Amazon sait parfaitement faire.

Toujours est il que l’on est toujours dans les effets d’annonce, même si avec Amazon la mise en place des service arrive rapidement derrière. Bien entendu, Amazon à refusé de commenter… des signes qui ne trompent pas et qui est vraiment la marque de fabrique de ce grands communicant 3.0 ( et à 0$ d’investissement ..) :'' j'annonce sans commenter, j'en parle sans avouer, mais si on vous dit que je suis intéressé je ne dis rien .... et n'allez pas en tirer des conclusions hâtives... '' Les sources sont Reuters 10 / 06, donc on peut annoncer en tout cas que c'est plus qu'un début d'indice.

En tout cas encore un signe envoyé aux foyers ‘’connectés’’ d’Amazon avec des codes de convivialité et de proximité familiale notoire. Fournisseurs de services à domicile.. dormez tranquilles petits client Amazoniens ;°)

Vous cherchez une nounou ou un plombier ? Amazon sera là aussi !

Amazon étudierait de travailler en partenariat avec des acteurs ayant déjà développé ce type d’offres réservées en général à des acteurs CtoC. On parle de ''Pure Player'' comme Yelp, Angie list voire même du brick & mortar" Home depot qui pratique des ‘’ateliers’’ de bricolage et de co-working ( à l’image des Trocs heures de Castorama en France) en les formant aux travaux mais aussi en les mettant en relation avec les artisans locaux peintres, plombier locaux.. 

Les services de proximité ‘’locaux’’ à domicile, ne sont pas dans le scope d’Amazon à l’origine. Mais il semblerait que pour l’ensemble des acteurs actuels de ce marché, le modèle économique soit impossible compte tenu de la grande précision que doit avoir l’offre sur le plan local, nécessitant un travail de terrain couteux, pour des volumes semblent il encore très petits. Amazon peut peut-être tirer parti de cette difficulté pour proposer ces services en marketplace aux acteurs locaux… comme il le fait déjà pour des commerçants épiceries ou librairies (un comble) locaux.

Amazon travaille depuis plusieurs mois au ‘’maillage’’ de ces acteurs locaux pour constituer une offre nouvelle au clients de son site, et via une appli mobile.

L’idée pour Amazon serait également aussi de se doter d’un réseau de partenaires ‘’installateurs’’ de matériel ‘’gros œuvre'', maison, etc.. qu’elle vend sur le site, et comme l’enseigne le fait déjà avec le fabricant de thermostat Nest. Il offrirait ainsi une prestation globale ‘’acheté livré posé’’… Sur la durée, Amazon mettrait l’effort sur le ‘’full service’’ au foyers pour tout produit vendu sur son site. Un objectif d’optimisation de panier moyen à l’acte d’achat. Et se porterait garante de la qualité de service de prestataire tiers, ou vendeur sur sa place de marché ‘’produits’’.

Vous cherchez une nounou ou un plombier ? Amazon sera là aussi !

Punaise est une start-up basée à San Francisco qui met en relation les consommateurs à 63 000 fournisseurs de services, y compris les photographes, les tuteurs et les autres, a semble t’il été contacté en Janvier par Amazon pour avancer sur ce projet, selon des sources internes ( à Punaise) .

Punaise a levé $ 49,000,000 de fonds auprès de Sequoia Capital et Tiger Global Management, et déclaré que le projet moyen sur son site est de 600 $, ce qui mettrait la valeur de l’entreprise à 1,8 Md de $. 

Mais au-delà de sa valorisation, ce que cherche Amazon c’est certainement le fichier et le savoir faire de cette entreprise pour avancer vite : car quand Jeff Bezos veut !!!! Et il semblerait que là aussi comme Fresh, ce soit un vieux rêve du fondateur d’Amazon et qu’il a vitre compris son potentiel, un marché global estimé pour les US à 250 Mds de $. Jeff Bezos est d’ailleurs actionnaire à titre individuel dans Pro.com (devisage et proposition de service d’entrepreneurs locaux) une start up de Seattle, fondée par Matt Williams un ancien collaborateur de Jeff.

Enfin personnellement j’y vois aussi le bénéfice image, car le rôle ‘’économique’’ d’une telle offre pour Amazon lui permettrait de corriger son image de ‘’destructeur social vs petits commerces’’ et ''mauvais contribuable''. Il rentrerait ainsi dans le spectre du commerce collaboratif vertueux….

sources reuters 10 06 2014

Commenter cet article

Nounou d'enfer 26/06/2014 10:34

A suivre la qualité du service, des profils sélectionnés