La fnac en mode ''serviciel'' teste la location avec son partenaire historique Apple.

Publié le par le-furet-du-retail

La fnac en mode ''serviciel'' teste la location avec son partenaire historique Apple.

Ce lundi la Fnac à annoncé via l'AFP, le test d'une offre de location ''pass-location'' sur du matériel informatique et de téléphonie mobile, dans un premier temps Apple et ses produits phares Mc book, Ipad et Iphone.

Cette annonce intervient alors que plusieurs signes convergent pour révéler une évolution des attentes shoppers, et que le ''retail'' traditionnel doit absolument intégrer. Vendre ne sera plus une fin en soi. Dorénavant un magasin doit aussi devenir un lieu de services plus qu'un lieu de vente, et louer le matériel plutôt que le vendre est une attente grandissante.

«Le client souscrivant à ce service paiera pendant 24 mois un loyer, défini en fonction de la valeur du produit qu'il souhaite louer . Nous cherchons à faciliter l'accès de ces produits à des technophiles qui veulent s'équiper rapidement et rester à la pointe, explique-t-on au siège de la Fnac. Cette offre s'adresse aussi à ceux qui veulent prendre le temps de tester les produits avant de pouvoir les acheter.»

Je ne reviendrai pas sur les modalités pratiques de cette location ( LOA 24mois, rachat à m+24 moyennant loyer principal ou rendu du matériel sans frais, si arrêt de la location en cours paiement d'un dédommagement de 3 mois de loyer ) que vous trouverez chez mes confrères relayant l'info brute, mon intérêt et analyse ''a chaud'' se portant sur l'actualité et l'adéquation ''économique'' d'une telle offre vs évolution des attentes shoppers.

La fnac en mode ''serviciel'' teste la location avec son partenaire historique Apple.

Premier point : Intéressant car on se souvient que Apple est partenaire historique de la FNAC depuis plus de 30 ans. Cette offre n'est donc pas un hasard. Et on trouve deux leaders en test&learn sur une offre ''dans l'air du temps'' ( que j'avais conseillée en son temps à l'enseigne...) et dans la lignée des offres dites ''alternatives'' d'usage, un marché de la location plutôt leadé actuellement par le commerce dit collaboratif (location entre particulier) et que les enseignes ont tout intérêt à intégrer.

Deuxième point : Il y a un intérêt commun à FNAC et Apple à tester un nouveau modèle économique pour l'acquisition d'une produit ''désir'' mais qui peut commencer à connaître un décalage entre le ''vouloir acheter'' et ''pouvoir acheter''. Et les revers actuels de la marque à la pomme et son écart prix mythique peuvent rapidement devenir un handicap dans sa bataille avec Samsung... et l'explosion du marché des TAB et smartphones tirant le marché vers le bas. Il faut donc trouver des solutions et s'adapter.

Troisième point : en véritable pionnier qu'il a toujours été, Apple serait certainement tenté de faire lui même l'offre mais il ne peut pas. Car ce n'est en effet pas tout a fait dans un Apple store que ce type d'offre pourrait être proposée, c'est ''out of scope'', tout comme les offres de crédit. Autant alors s'appuyer sur un partenaire ''click and mortar''.

Quatrième point : Posséder un produit n'est plus une fin en soit. Alors certes, le service rendu par l'enseigne ''la location'' à un prix, mais c'est celui de la sécurité. Le LOA intégrant une garantie panne de 2 ans, pouvant être repris avant la fin du contrat moyennant l'équivalent de 3 mois de loyer ( environ 60€ pour un Ipad Air 16 GO / valeur 489€ / cout résiduel de la location 118,21€ source le figaro.fr)

 

Location ? encore un peu trop "produit financier" aux yeux du client, une formule LOA classique, mais sur un montant faible, et bien supérieur en attractivité à une offre de crédit même sans frais.

Location ? encore un peu trop "produit financier" aux yeux du client, une formule LOA classique, mais sur un montant faible, et bien supérieur en attractivité à une offre de crédit même sans frais.

Cinquième point : le débours d'argent n'est pas la motivation première actuellement et plutôt un frein au marché, a fortiori pour Apple vs son prix. La valeur d'usage à fortiori sur des cibles étudiants, digital nativ, et autre ''parents obligés d'y passer''. D'autre part il faut bien se différentier su un marché où le ''contrat de base'' est quasiment remplis pas tous les acteurs retailers on ou off line. 

Sixième point : le marché des high tech est sinistré depuis le début de l'année. Gfk à noté une baisse de 7% du marché des marchés d'électronique domestiques, dont 8,8% pour la micro informatique. Il y a urgence, j'avoue avoir été très impressionné par les volumes de matériels en vente ''bons plans'' dans le magasin FNAC visité cet après midi. Des promos incoryables... 

Mon avis enfin : attention a ne pas faire le cumul entre ''service'' d'enseigne et ''produits financiers''. Il ne s'agit pas moins d'une offre de crédit de CA COM Consumer, qui n'est autre que Crédit Agricole et Sofinco. Autre marché sinistré du crédit à la consommation. Les clients n'en veulent plus; 

 

 

La fnac en mode ''serviciel'' teste la location avec son partenaire historique Apple.
La fnac en mode ''serviciel'' teste la location avec son partenaire historique Apple.
La fnac en mode ''serviciel'' teste la location avec son partenaire historique Apple.
La fnac en mode ''serviciel'' teste la location avec son partenaire historique Apple.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Infoloc.fr 25/06/2014 10:59

Bonjour,

Avez-vous des retours sur le succès ou non de ce service de location d'Ipad proposée par la Fnac ?

réparation iphone montpellier 27/05/2014 00:17

Je suis tout à fait d'accord avec vous !

le-furet-du-retail 29/05/2014 19:09

Merci. Les nouveaux modèles de services arrivent. Merci de votre intérêt pour mon blog.