Amazon teste Twitter pour remplir sa shopping list et commander en ligne.

Publié le par le-furet-du-retail

Amazon teste Twitter pour remplir sa shopping list et commander en ligne.

Amazon ''one more time'' teste aux Etats Unis et en Angleterre un nouveau service s'appuyant sur un partenariat avec Twitter : #AMAZONCART. Un lien entre social media et business. (cf vidéo en fin de post)

Le principe est simple, si vous êtes bien entendu follower d'Amazon, et lorsque vous voyez une message sur Twitter comportant une promo, une inno, un produit ou un service il vous suffit de répondre en utilisant le hastag #amazonbasket pour les UK et #amazoncart pour les US. La réponse envoyée à Amazon déclenche automatiquement la mise du produit concerné dans votre shopping list. Attention pas une commande directe mais une mise en attente dans votre shopping list. Et que vous serez libre de valider lors de votre prochaine commande. Elle est en mémoire.

Encore une nouvelle fois, Amazon fait sa démonstration sur un produit Procter & Gamble, comme pour ses appli scanning showrooming. Preuve que les marques n'hésitent plus à lier des partenariats avec les PP à affronter la colère des distributeurs : cf Coca cola Casino. Nous changeons de paradigme.

Encore une nouvelle fois, Amazon fait sa démonstration sur un produit Procter & Gamble, comme pour ses appli scanning showrooming. Preuve que les marques n'hésitent plus à lier des partenariats avec les PP à affronter la colère des distributeurs : cf Coca cola Casino. Nous changeons de paradigme.

Et alors que les média sociaux deviennent de plus en plus présents dans les modes d'informations et conversationnels et que les retailers peinent à trouver un lien entre commerce et réseaux sociaux (surtout en France où le réflexe RS surtout Twitter et Pinterest ne sont pas encore trés développés) les test and learn donneront des enseignements pour une otimisation parallèle à la montée en puissance de leur audience. . 

Même si mon intime conviction est que les réseaux sociaux ne seront jamais un levier majeur dans le cycle d'achat ''réfléchis, il est indéniable qu'il a un pouvoir d'influence de plus en plus important. Et alors que le principal problmèe du commerce virtuel par rapport au commerce physique est l'achat d'impulsion, on peux penser que ce type de communication ''easy & quicky'' serotn efficaces.

Et n'oublions pas aussi les réseaux sociaux ''images'' comme Pinterst ou là le pouvoir de l'image renforce l'attractivité vs un RS ''texte''. 

 

Et donc cela confirme ma devise 2014 : ''en 2014 toujours un oeil sur Amazon tu auras.''

 

sources internet retailing.

A suivre donc.. ''toujours un oeil sur Amazon tu auras''.. ma devise 2014....Alors que les média sociaux deviennent de plus en plus présent dans le mode d'information et conversationnel et que les retailers peine à trouver un lien entre commerce et réseaux sociaux 

Même si mon intime conviction est que les réseaux sociaux ne seront jamais un levier majeur dans le cycle d'achat ''réfléchis, il est indéniable qu'il a un pouvoir d'influence de plsu en plus important. Et n'oublions pas aussi les réseaux sociaux ''images'' comme Pinterst ou là le pouvoir de l'image renforce l'attractivité vs un RS ''texte''. 

A suivre donc.. ''toujours un oeil sur Amazon tu auras''.. ma devise 2014....

Alors que les média sociaux deviennent de plus en plus présent dans le mode d'information et conversationnel et que les retailers peine à trouver un lien entre commerce et réseaux sociaux 

Même si mon intime conviction est que les réseaux sociaux ne seront jamais un levier majeur dans le cycle d'achat ''réfléchis, il est indéniable qu'il a un pouvoir d'influence de plsu en plus important. Et n'oublions pas aussi les réseaux sociaux ''images'' comme Pinterst ou là le pouvoir de l'image renforce l'attractivité vs un RS ''texte''. 

A suivre donc.. ''toujours un oeil sur Amazon tu auras''.. ma devise 2014....

Amazon teste Twitter pour remplir sa shopping list et commander en ligne.
Amazon teste Twitter pour remplir sa shopping list et commander en ligne.
Amazon teste Twitter pour remplir sa shopping list et commander en ligne.

Commenter cet article