Billet d'humeur : Amazon la peur positive qui nous fait avancer.

Publié le par le-furet-du-retail

Billet d'humeur : Amazon la peur positive qui nous fait avancer.

Identifiée par la superbe et brillante Digital-woman Nathalia Robles - @RoblesNatalia - je suis tombé ce matin en lisant sa TL sur un tableau rare et intéressant publié sur le blog Quartz.

Rares sont les données accessibles sur Amazon et à fortiori sur les conséquences de son arrivée dans un environnement concurrentiel. Ce tableau montre les dégats fait par Amazon dans le secteur Culturel et High tech vs Barnes & Nobles , Radioshack, Best buy et Staples. (dates de création respectives : B&N 1873 / RSKS 1919 / BB 1966 / SPL 1986 / AMZ 1994)

Ce tableau est issus d'un blog avec une analyse sur un secteur jusqu'alors épargné par Amazon - la TV connectée - et qui commence à sentir que le géant de Seattle s'y attaque sérieusement avec son concept Fire TV. Il rentre donc dans la boucle que d'autres subissent depuis déjà 10 ans.

Alors pourquoi je trouve ce tableau catastrophique intéressant ? Certes ce secteur de la TV connectée et du streaming est en ébullition et publie cette illustration pour montrer ce qu'il peut - et va - arriver à son secteur (et au delà ce qui peut arriver quand un foyer sera Amazon Fire TV - connected).

Mais si je lis entre les lignes (pas dans ma boule de cristal) j'ai des sentiments qui se concrétisent en regardant ces courbes qui s'impactent... au travers de ces courbes sur les 5 dernières années.... un peu de recul sur tout cela koâ....

Et j'y vois quand même certaines choses positives dans la durée pour les concurrents d'Amazon dont les courbes sont parlantes sur 5 ans.

Billet d'humeur : Amazon la peur positive qui nous fait avancer.

# 1 Un rouleau compresseur destructeur de marchés .... c'est incontestable.

A l'image de son patron autoritaire, ténébreux, sans AUCUN état d'ame et dont la froideur est largement représentée par la façon de procéder d'Amazon (nous y reviendrons et ne manquez pas prochainement la sortie du livre ''le magasin qui vends n'importe quoi'') 400% de progression en 5 ans, des enseignes qui chutent en dessous de l'indice 100, base de comparaison.. ca fait peur.

Mais déjà en premier abord, ce n'est peut être que visuel mais il me semble que le cumul des pertes des Brick and Mortar est bien inférieur aux progressions d'Amazon. Cela voudrait il peut être dire que Amazon développe un marché qui était devenu atone, en créant de l'innovation ?

Il s'est attaqué d'abord au livre ce qui explique la bonne tenue de Radioshack et Bestbuy jusqu'en 2010.. et une baisse immédiate à partir du moment ou Amazon à étendu son emprise sur les produits high tech.

 

# 2 Et malgré tout - analyse tout a fait personnelle - c'est surtout l'arrêt de la progression des acteurs historiques qui pour moi est impressionnante plus les baisses (ici en volume) sur la période.. Je ne veux pas jouer les analystes de premier étage, mais au vu de ces courbes .. je m'attendais à plus. 

Parallélement il ne faut pas oublier que la crise de 2008 est passée par là, et que ces secteurs - culturels et équipements high tech - ont été les premiers touchés pas l'arbitrage des budgets familiaux.....

Dans l'étude ''Crise du shopping ou shopping de crise'' de l'observatoire du groupe Altavia que je dirige ( qui concerne les foyers Français échantillon représentatifs)  ces postes sont en baisse -depuis 3 ans soi de puis 2011 - pour 59% des français en produits culturels et 56% pour les achats produits electroniques / electroménager...

On peut dés lors se poser la question sur la tête qu'auraient eues ces mêmes courbes des 4 leaders B&M hors Amazon sur cette période de crise et de retractation du marché ... je pense qu'elle n'aurait pas non plus été très positives.  Alors certe je n'ai pas la réponse car le leader e-commerce à quand même réussi à se développer et à vendre, mais il y avait certainement d'autres problèmes latents  au delà de son arrivée, prix, déficiences de services, qui ont poussé les foyers américains qui en avaient peut être marre d'être des clients ''captifs'' et se sont dirigés vers Amazon plutôt que leur magasins physiques habituels... Les clients aiment les expériences inédites.

Billet d'humeur : Amazon la peur positive qui nous fait avancer.

# 3 / la dernière année 2013 - mon année fétiche  année charnière ... montre un léger redressement. Le phénomène serait il en court de maîtrise?

5 ans sont passés, les ''Brick & mortar'' ont mis du temps à passer au modèle ''Click & Mortar''... mais l'érosion depuis 2012 semble contenue .. Car ce ne fut pas simple pour eux de passer de la phase de ''déni'' à la phase de reconstruction surtout culturellement. Mais tout arrive.

Bestbuy, et même Barnes & Nobles on frolé voir dépassé momentanément cette année ( et pour la première fois depuis mi 2010 )  l'indice 100. Preuve que l'intégration du cross canal offre une deuxième chance aux leaders historiques, et que le e-commerce leur a secoué les neurones. 

Habitués aux même modèles économique d'un commerce dominant depuis plus d'un siècle pour certains... c'est la fin d'une époque.

Il est certain que pour toute société installée, il arrive un jour où ses fondamentaux sont ébranlés... Gutemberg à créé l'imprimerie en 1454 mais à tué les écrivains publics... et les moines seuls détenteurs jusqu'alors de la duplication de livres notament la bible et de production d'écrits.

Une révolution est une révolution, elle fait des morts. Le tort est de vivre constamment sans penser qu'un jour une révolution peut (et doit ??) arriver. Kodak en a fait les frais..... il ne faut jamais dire jamais.

Billet d'humeur : Amazon la peur positive qui nous fait avancer.

# 4 / 2013 une baisse inquiétante dans la progession d'Amazon sur son marché fétiche ... Mais là aussi des baisses non compensée par les Brick & Mortar dont la reprise est bien inférieure à la baisse de Amazon. Les raisons de ces baisses sont pour moi peut être explicalbes par 3 raisons. 

- AMAZON paie ses Taxe de Vente, enfin l'équivalent de notre TVA (voir mon post ... depuis fin 2012 dans une dizaine d'état, et progressivement dans la totalité des états courant 2013. l'écart prix se réduit dont entre par ex Bestbuy - ayant fait également de la baisse des prix sa stratégie 2013 - et Amazon. 
- Et alors que l'on pouvait compter des écarts de l'ordre de 15 à 20 % entre Amazon et ses concurrents physiques, celui ci s'est réduit à 5/7% selon les états. Et pour compenser ces écarts (que le client est prêt à accepté) les Click and Mortar ont mis en place des services (par ex. installation et programmation gratuite de matériel connectés et TV pour les foyers senior chez Bestbuy) ...

Les clients reviennent en magasin, qu'ils aiment, et notamment avec le ''click and collect''.

- et les enseignes s'allignent officiellement sur les prix du e-commerce Amazon inclus : le LOW PRICE GARANTEE.

Billet d'humeur : Amazon la peur positive qui nous fait avancer.
Billet d'humeur : Amazon la peur positive qui nous fait avancer.
Billet d'humeur : Amazon la peur positive qui nous fait avancer.
Billet d'humeur : Amazon la peur positive qui nous fait avancer.
Billet d'humeur : Amazon la peur positive qui nous fait avancer.

En conclusion... une hirondelle n'annonce pas le printemps... mais nous arrivons à un ré-équilibre dans le rapport de force. Le commerce traditionnel a perdu définitivement des parts de marché considérables et elles commencent à voir comment exister dans ce nouveau paradigme... Se ''contenter'' des 80% restant que le e-commerce (qui plafonnera selon toutes prévisions à 15 / 20 % en moyenne tous marché confondus) va lui laisser.. 

Amazon va délaisser certains marchés, secteurs, catégories produits.. aux magasins de profiter de ces nouvelles opportunités. 

Il est certain que leur rebond sera conditionné à : 

- leurs offres de service.

- la diversification.

- l'acceptation d'externaliser de la vente au delà de leur propre site en ligne et via les places de marché (ce qui se passe déjà) y compris Amazon. Les libraires vendant eux même sur Amazon ... 

 

Certains trouveront peut être mes analyses ''à deux balles'' mais voila ce que m'a inspiré ce petit tableau croisée avec ma vision de ce qu'il est en train de se passer. Pas de doute il y a un avant et un après Amazon à nous de se réinventer... c'est ce qui est en train de se passer. Car ''suivre'' ne suffira pas. Il faudra du génie au commerce. 

Merci Nathalie... 

source Nathalia Robles - @RoblesNatalia 

Quartz. http://qz.com/195093/tv-industry-take-note-this-is-what-being-disrupted-by-amazon-looks-like/ 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article